Made in Marseille a sélectionné une liste d’expositions sur Marseille et ses alentours pour compléter vos vacances de Noël.

Qui dit vacances dit temps libre, et qui dit temps libre dit possibilité d’en apprendre davantage ! Les curieux ont donc le champ libre pour s’échapper à travers la ville et découvrir les nombreuses expositions essaimées dans les musées. Art contemporain, mode d’antan ou histoire naturelle, il y en a assurément pour tous les goûts.

Marseille

MuCEM – Giono

Le MuCEM met à l’honneur l’un des écrivains provençaux les plus célèbres, faisant notamment la fierté de la ville de Manosque, Jean Giono. À la veille des commémorations du cinquantenaire de sa disparition, le Mucem présente une grande rétrospective lui étant consacrée. Cette exposition suit le trajet de son œuvre écrite et filmée en lui rendant toute sa noirceur, son nerf et son universalité.

Jusqu’au 17 février 2020.

Kharmohra, L’Afghanistan au risque de l’art

L’exposition « Kharmohra » présente une soixantaine d’œuvres, des photographies, peintures, vidéos, installations, calligraphies et contes, qui donnent à voir et à entendre l’expression de l’horreur des attentats et d’une mort omniprésente dans l’espace public, à travers les récits de leur quotidien dans un territoire devenu hostile à ses habitants.

Refusant l’oppression et le contrôle des mœurs d’une société traditionnelle en décalage total avec leur soif de liberté, ils provoquent et résistent.

Jusqu’au 1er mars 2020.

Massilia Toy

Voitures de course, camions de pompier, avions, trains mécaniques, jeux optiques, dînettes, toupies, panoplies, flippers, poupées, pistolets électriques… L’exposition « Massilia Toy » présente près de 500 jouets créés à Marseille entre la fin du XIXe siècle et la fin des années 1970. Une collection rare, réunie par deux brocanteurs passionnés, Christophe Feraud et Bruno Cirla, dans le souci de faire perdurer la mémoire de ces petits chefs-d’œuvre de l’artisanat et de l’industrie locale.

Jusqu’au 1er mars 2020.

Le MuCEM, 1 Esplanade du J4, 13002 Marseille. De 11h à 18h.

, Toutes ces expositions à visiter pendant les vacances en Provence, Made in Marseille
@romanexplores (Instagram)

Préau des Accoules – A qui le tour ? Le jeu, toute une histoire

Depuis l’Antiquité, le jeu est source d’inspiration dans l’art. Pour cette nouvelle exposition, le Préau des Accoules accueille des oeuvres issues des riches collections des Musées de Marseille, dans une perspective pédagogique et ce dans un espace de grande qualité architecturale. Ce parcours vise la découverte, la réflexion et l’acquisition de connaissances mais aussi, bien sûr, au plaisir.

29 Montée des Accoules, 13002 Marseille. De 9h à 18h.

Musée Cantini – Man Ray et la mode

Peintre, photographe, réalisateur américain… Man Ray avait plusieurs cordes à son arc, étant reconnu comme un artiste majeur. L’exposition du musée Cantini met en lumière un travail pourtant peu connu, celui de la photographie de mode, pour lequel l’artiste s’est évertué en lui conférant une dimension expérimentale faite d’inventivité technique et d’une liberté de ton inédite. Les visiteurs pourront y découvrir une rétrospective présente entre 160 et 180 tirages vintage de Man Ray et presque autant de revues (Vogue, Harper’s, Baazar…).

19 Rue Grignan, 13006 Marseille. De 9h30 à 18h15. 

, Toutes ces expositions à visiter pendant les vacances en Provence, Made in Marseille
@lisadmch

Bibliothèque de l’Alcazar – Le Marseille d’Izzo

L’exposition a été réalisée dans le cadre de Izzo, ItinéraireS et produite par le COBIAC. Loin des clichés traditionnellement servis pré-emballés aux touristes, le Marseille d’Izzo est celui du coeur. Cette exposition restitue l’amour de l’auteur pour Marseille, terre d’accueil et de tolérance, de fraternité et de fidélité, en résistance à la xénophobie.

58 Cours Belsunce, 13001 Marseille. De 11h à 19h.

Le FRAC – N+n Corisno, Self Patterns

Cette navigation chorégraphique en réalité augmentée rassemble des partenariats français et roumains, en danse et nouvelles technologies, elle a été créée dans le cadre de la Saison France-Roumanie 2019 avec le soutien de l’Institut Français.

Self Patterns propose une dizaine de séquences chorégraphiques brèves : jeu, fantaisie et humour sont au rendez-vous.

20 Boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille. De 12h à 19h en semaine, de 14h à 18h le dimanche.

La Friche de la Belle de Mai – Prison Miroir

L’exposition est une proposition de Lieux Fictifs et de la Friche la Belle de Mai, vec le soutien du Ministère de la Justice, la Direction de l’Administration Pénitentiaire la Direction Interrégionale des Services Pénitentiaires le Tribunal de Grande Instance de Marseille le Barreau de Marseille et la Fondation de France.

Prison Miroir est un événement multiple : deux expositions photographiques, « Détenues », de Bettina Reims et « Un oeil sur le dos », d’Arnaud Théval « Fragment d’une nuit », pièce vidéo de 10’58 de Caroline Caccavale en introduction des deux expositions photographiques une rétrospective des films réalisés par les artistes Caroline Caccavale et Joseph Césarini, Regard depuis la prison – un studio de cinéma en prison et deux grands week-ends de rencontres, performances, écoutes sonores, qui chacun interroge la relation entre l’art et la prison.

De 14h à 19h du mercredi au vendredi, de 13h à 19h le week-end.

Esthétique de l’invisible

L’exposition Esthétique de l’invisible à la galerie la Salle des Machines présente deux séries issues du travail de la photographe : « Épluchez-moi », réalisée en 2014 pour et avec les Banques Alimentaires sur le thème de la lutte contre le gaspillage, et « Rêve de l’Autre, la cuisine Africaine muséographiée » réalisée en juin 2014 à la demande de « La maison de Fogasse » sur le thème de la cuisine Africaine.

De 11h à 19h en semaine, de 12h30 à 19h le dimanche.

41 Rue Jobin, 13003 Marseille.

, Toutes ces expositions à visiter pendant les vacances en Provence, Made in Marseille
@beunsbeuns

MIN des Arnauvaux – Les hommes de l’aube, le temps d’un marché

L’exposition photos « Les hommes de l’aube, le temps d’un marché » retrace l’histoire du Marché de gros à Marseille depuis 1840, 200 ans d’histoire découpés en quatre temps. Ouverte au grand public jusqu’à fin janvier 2020, cette manifestation est également destinée aux entreprises présentes sur le MIN – 110 entreprises et 280 producteurs – et illustre la capacité d’adaptation des commerçants et du Marché, aux évolutions de leur époque.

Exposition à découvrir jusqu’au 25 janvier 2020.

Aix-en-Provence

Hôtel de Caumont Centre d’art – Hokusai, Hiroshige, Utamaro… Les grands maîtres du Japon

L’Hôtel de Caumont-Centre d’art présente à travers un parcours thématique les coutumes et la culture japonaise de l’époque d’Edo (deuxième moitié du XVIIIe et la première moitié du XIXe siècle), à travers près de 200 estampes ukiyo-e et autres objets remarquables dévoilés au public français pour la toute première fois. Ils sont pour la plupart issus de la collection de Georges Leskowicz, l’une des plus importantes collections d’estampes japonaises dans le monde entier.

L’exposition est l’occasion de découvrir la culture du pays du Soleil Levant et de s’initier à sa technique traditionnelle de la xylogravure.

3 Rue Joseph Cabassol, 13100 Aix-en-Provence. Du 8 novembre au 22 mars 2020, tous les jours de 10h à 18h.

Muséum d’histoire naturelle – A l’origine des collections

L’exposition « A l’origine des collections… » vous invite à découvrir les spécimens les plus emblématiques et les plus insolites du Muséum d’Aix-en-Provence, car chacun de ces objets a sa propre histoire. Depuis le coquillage ramené des mers du Sud au fossile ramassé dans nos collines, c’est un voyage dans le temps à la rencontre des explorateurs célèbres ou des donateurs plus modestes qui ont contribué chacun à leur manière à construire la renommée du Muséum.

Parc Saint-Mitre, 166 Avenue Jean Monnet, 13090 Aix-en-Provence. Du 9 décembre au 29 février, du lundi au samedi, 8h30 à 18h

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !