Dessert phare des restaurants asiatiques, le mochi glacé sort aujourd’hui de l’image d’un produit sans saveur grâce à deux restaurateurs marseillais. Avec l’entreprise Mochiri, il s’associe davantage à une pâtisserie à part entière.

La qualité avant tout. Voilà le fer de lance de Julien Biondo et Jonathan Stioui, co-fondateurs de l’entreprise Mochiri, dont l’atelier de fabrication tient désormais sa place à La Valentine (11e). Les mochis glacés, petites boules en pâte de riz aromatisées, font aujourd’hui partie des incontournables desserts à la carte des restaurants asiatiques. Une niche sur laquelle ont sauté les deux restaurateurs.

« L’idée nous est venue en 2015, confie Julien. Nous nous sommes dits : ‘’Pourquoi ne pas faire d’un produit industriel un met de qualité, une vraie pâtisserie ?’’ Nous voulions seulement enlever l’image d’un produit gluant et faire en sorte qu’il soit apprécié par le plus grand nombre de personnes ».

, Des Marseillais se lancent dans le dessert asiatique par excellence : le mochi, Made in Marseille
©Mochiri

La nouvelle version du mochi glacé est dès lors conceptualisée : une vraie glace renfermée dans une fine pâte de riz et différents parfums pour agrémenter le tout. Mochis miel-amande, chocolat-noisettes, thé vert matcha bio ou encore litchi vegan, les goûts sont variés et les clients affluent.

Des demandes croissantes du côté des restaurateurs

Parmi eux, les restaurants des hôtels Nobu de Barcelone et de Monaco, reconnus pour leurs plats traditionnels japonais, font appel à leur service. Et la demande sur ces nouvelles pâtisseries glacées tend même à se démocratiser, puisque des restaurants autres que ceux spécialisés dans la cuisine asiatique s’emparent du produit.

« Nous avons lancé les commercialisations il y a 6 mois, aujourd’hui nous travaillons avec plus de 200 restaurants. Le concept a pris rapidement dans le Sud, continue l’artisan. Mochiri était un gros pari, il n’est pas encore gagné mais il est bien lancé, donc nous avons de quoi être contents. On sème en espérant bien récolter ! »

Si, pour le moment, les petites boules sucrées ne sont vendues qu’aux restaurateurs, les particuliers pourront eux aussi acheter ces nouveaux desserts marseillais d’ici une petite année.

, Des Marseillais se lancent dans le dessert asiatique par excellence : le mochi, Made in Marseille
Les mochis disponibles à la table de certains restaurants marseillais comme ici la Joliette – DR

Infos pratiques

Mochiri

43 chemin vicinal de la Millière
13011 Marseille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !