En dressant le bilan de mi-parcours de Marseille Provence Gastronomie 2019, les représentants locaux se sont dit satisfaits de la hausse de touristes nationaux et internationaux.

Marseille et ses alentours rayonnent. C’est en tout cas ce qu’annonçaient fièrement les représentants du tourisme et de la Métropole hier, lors du bilan de la fréquentation touristique estivale des Bouches-du-Rhône. Et Marseille Provence Gastronomie 2019 n’est pas étrangère à cette évolution, comme le notifie Martine Vassal, Présidente du Conseil Départemental.

« MPG 2019, c’est avant tout un travail d’équipe, composée de 95 communes qui ont joué le jeu sur la thématique de la gastronomie. Nous avons vécu des moments de partage, de convivialité, en faisant connaître nos produits de terroir mais aussi les chefs cuisiniers qui ont sillonné le territoire. »

Porté par le Département et Provence Tourisme, le projet annuel comporte un millier d’événements de mars à décembre dont 34% se sont déroulés au sein de la cité phocéenne. Une programmation qui, au vu des chiffres, aura suscité l’intérêt de nombreux touristes, principalement américains, allemands, anglais, italiens et belges.

« Un bon cru »

Dès le mois de juin, l’hôtellerie départementale aura en effet connu un nombre de réservations en hausse de 13% par rapport à 2018. Et les deux mois d’été n’ont pas été en reste. « Cette année 2019 a été un bon cru, déclare Danielle Milon, Présidente de Provence Tourisme et maire de Cassis. Chaque année, 70% de nuitées sont enregistrées entre mai et septembre, une saison, ça ne se rate pas. Cette année, 77% des professionnels se disent satisfaits, et ce malgré un contexte pas toujours favorable, en raison de la canicule. »

, À l’heure de la rentrée, les résultats sont bons pour la saison touristique, Made in Marseille
De nombreux événements ont été prévus à l’occasion de la MPG 2019, rassemblant des milliers de visiteurs en Provence. ©DR

Réservations de dernier moment, clientèle familiale, tous les voyants sont au vert et lancent un signal important pour la Métropole, évoque Vincent Gaymard, vice-président de l’Union des Métiers et des industries de l’Hôtellerie (UMIH 13). Car les temps forts ont su tirer leur épingle du jeu pour attirer une clientèle parfois de dernière minute, entre les expositions, banquets, festivals, ou encore la Nuit étoilée qui, malgré l’alerte rouge canicule, a rassemblé 324 000 personnes au Vieux-Port sur les trois jours d’animations.

Jamais deux sans trois, l’année a été divisée en trois temps, le dernier étant consacré, dès le mois de novembre, à la générosité. Temps de partage et d’échanges, plusieurs rendez-vous seront proposés aux Provençaux, histoire de finir MPG2019 sous les meilleurs auspices.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !