Kevin propose depuis 5 mois des cafés en livraison à domicile ou sur le lieu de travail à Marseille. Il tient aujourd’hui un espace au Panier, où les clients peuvent aussi consommer des produits frais et bio sur place.

L’idée germait depuis un an et demi, à l’heure où l’on se pose la question existentielle de savoir quoi faire pour apporter son empreinte au monde. Kevin rentrait juste d’Australie, où il s’était expatrié après avoir obtenu son BTS immobilier. Un besoin pour ce passionné de voyages, qui trouve là-bas différents boulots, comme le font des milliers de Français chaque année. Il y suit une formation de barista, s’inspire du Latte art, ces boissons chaudes où la mousse est sublimée par un dessin.

À son retour en France, cela devient une évidence : puisque le client est roi, son café arrivera directement dans ses mains, en quelques clics seulement. Et ainsi naquit le projet « Bring Me my coffee ». « L’idée, à la base, était de proposer un café de qualité directement au bureau, cela change des machines, non ? », s’amuse le fondateur.

Il cible alors les produits, un café torréfié à Marseille, des laits végétaux, du bio venu tout droit d’un petit commerçant, des composants sans gluten… Le tout pour permettre à chacun de se délecter en âme et conscience. Régimes alimentaires et intolérances au lactose, « Tous ces freins sont écartés, et je mets un point d’honneur à servir des recettes de qualité. »

Un carte sucrée et salée pour toutes les envies

Pendant plus d’un an, le jeune homme teste les recettes, associe des saveurs et finit par développer son univers. Cappuccino quinoa, latté épeautre… Les goûts s’emmêlent pour un rendu étonnant. Mais, si la carte sucrée est déjà bien agrémentée, elle n’en est pas moins suivie de la salée où wraps, salades et bowls trouvent leur place.

, Un Marseillais lance le concept du café bio en livraison, Made in Marseille
Poke bowl, cappuccino quinoa, tiramisu à la châtaigne… Les saveurs se mélangent et apportent une touche novatrice à la carte de l’enseigne.

C’est au Panier, dans la rue Saint-Laurent, que Kevin a ouvert son premier point de vente aux côtés de son collaborateur, Chakib. Une terrasse verdoyante composée de mobilier en bois, entièrement façonné de sa main, et une vitrine des produits préparés le matin-même…

La mayonnaise prend directement et les clients découvrent avec curiosité le concept. Si les points de livraisons se font essentiellement dans les 1er et 2e arrondissements, les demandes essaiment dans le centre-ville et sur le littoral Sud pour des paniers apportés en personne par Kevin ou son associé.

« Cet été, nous avons eu pas mal de passage et de commandes, et je peux dire aujourd’hui que j’ai une cinquantaine de clients réguliers, ce qui marque un bon début. »

La démarche écologique, quant à elle, est en passe d’être assurée, le gérant imaginant déjà un service 0 plastique pour chaque produit vendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !