Awahi est une marque éthique de vêtements de sport française, conçue en bouteilles en plastique recyclées. Une belle manière de renverser la tendance dans la 2e industrie la plus polluante au monde.

Le respect de l’environnement avant tout

On ne vous apprend rien en vous disant que la planète souffre du réchauffement climatique, de la surconsommation et bien entendu de la pollution. Depuis quelques années, on peut observer « une intense prolifération de nouvelles espèces : bouchons, bouteilles, canettes.. ». Alors que des ressources s’épuisent, les sachets en plastiques sont en train de remplacer les tortues de mer. C’est ainsi plus de 6,3 milliards de tonnes de déchets plastiques qui s’accumulent sur notre planète.

Pour Sandro Pasero, fondatrice d’Awahi, sa marque Awahi correspond à l’engagement de contrer « la 2e industrie la plus polluante au monde » dans le but de « concilier pratique du sport pour notre bien-être et celui de la planète ».

, Awahi, les vêtements de sport fabriqués en bouteilles en plastique recyclées, Made in Marseille
La consommation d’eau et de pesticides pour la fabrication de vêtements
, Awahi, les vêtements de sport fabriqués en bouteilles en plastique recyclées, Made in Marseille
Le schéma de conception des vêtements Awahi

Les premiers produits sont des leggings et maillots de bains pour femmes, la marque lancera surement, dans le futur, une gamme pour les hommes. Ces vêtements sont fabriqués avec un tissu technique et hybride et à partir de polyester recyclé, « issu du recyclage mécanique de bouteilles en plastique PET post-consommation », c’est à dire celles que l’on jette dans les conteneurs de tri sélectif. « Ce tissu sèche rapidement, il évacue l’humidité, protège du soleil. Il est léger, doux comme une seconde peau » nous explique sa créatrice. « Les leggings ont des coutures plates pour encore lus de confort et de résistance ».

, Awahi, les vêtements de sport fabriqués en bouteilles en plastique recyclées, Made in Marseille
Leggings et brassières de sport ©DR

Un démarche sociale

Pour la confection de ses vêtements made in France, l’entreprise fait appel à un « chantier d’insertion ». Des personnes sans emploi peuvent ainsi retrouver une place dans le monde du travail grâce à un contrat et un accompagnement. 27 salariés travaillent actuellement à la réalisation des produits.

Pour les séances photos mettant en avant la collection, Awahi fait appel à « des femmes de la vraie vie », pas des mannequins, avec des morphologies toutes différentes, les photos sont ainsi naturelles.

, Awahi, les vêtements de sport fabriqués en bouteilles en plastique recyclées, Made in Marseille
Maillot de bain © DR

Pour accéder à la campagne de financement participatif de ce beau projet, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !