Le Jellyfishbot est un petit robot flottant capable de se faufiler entre les bateaux pour nettoyer les déchets en surface des ports. Il sera en service dès la semaine prochaine dans le Vieux-Port de Marseille.

C’est l’histoire d’un petit robot jaune qui flotte et qui répond au nom de Jellyfishbot (robot méduse). On vous l’avait présenté l’année dernière lors de sa version test dans le Vieux-Port de Marseille. Conçu à côté d’Aubagne par l’entreprise Iadys pilotée par Nicolas Carlesi, le robot collecte les déchets qui flottent et les hydrocarbures.

Le Jellyfishbot entre en action dans le Vieux-Port

Le Jellyfishbot sera à l’oeuvre dès la semaine prochaine dans le Vieux-Port aux côtés des agents de la propreté de la Métropole Aix-Marseille-Provence, formés pour l’occasion. Grâce à son autonomie de 6h, le petit robot pourra récupérer un maximum de déchets dans les eaux troubles du Vieux-Port.

C’est Cassis qui a été la première ville à franchir le pas l’année dernière, puis le parc naturel marin de Mayotte. Cette année, c’est au tour de Marseille, son Vieux-Port mais aussi les ports alentours comme la Pointe Rouge, le Frioul, etc, de se doter de l’appareil, qui pèse 18 kilos et mesure 70 cm de long, ce qui lui permet de se faufiler partout entre les bateaux et de collecter en une seule fois 80 litres de déchets.

L’année dernière, Nicolas Carlesi nous ventait les atouts de son invention géniale “Le sac a une capacité de 80 litres que l’on peut facilement vider. Le Jellyfishbot peut traiter une surface de 1 000 m² en l’espace d’une heure, en se faufilant dans tous les recoins”. Autre avantage : le robot est piloté du quai avec une télécommande. Une révolution pour les agents qui nettoient actuellement le port à l’épuisette.

Retour en vidéo sur notre rencontre en février 2018

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !