Med’Innovant est un concours pour les entreprises innovantes et leurs solutions pour la ville de demain. Smart City, énergies, transports, écologie, économie, découvrez les gagnants de l’édition 2018.

Plus de 200 participants rassemblés à la Coque, ce mardi 27 novembre, alors que les 12 finalistes se disputent les deux prix du concours international Med’Innovant, accompagnés d’une dotation de 40 000 €. Deux prix “coup de cœur” sont également décernés à des projets pour les mettre en lumière. Un concours organisé par l’Établissement Public d’Aménagement Euroméditerranée (EPAEM) et la Cité des Entrepreneurs d’Euroméditerranée dans ce lieu emblématique de la culture numérique d’Aix-Marseille-Provence Métropole.

Le concours en appelle à toutes les entreprises et startups qui proposent des solutions innovantes pour penser la ville de demain, comme le rappelle la présidente de l’EPAEM, Laure-Agnès Caradec : « Le concours MED’INNOVANT nous donne l’occasion d’accompagner des porteurs de projets qui souhaitent mener des initiatives innovantes et durables à travers la création de services et de démonstrateurs qui seront implémentés sur les 480 ha du périmètre d’intervention de l’opération d’intérêt national ».

En plus de la dotation de 40 000 € (à partager entre les 2 lauréats), Euroméditerranée deviendra le terrain de jeu des gagnants du concours pour tester leurs innovations.

Et les deux gagnants sont…

La dotation de 40 000 € a donc été partagée par les deux lauréats du concours qui trouveront dans le quartier Euroméditerranée un terrain de jeu où tester leurs innovations.

La première société récompensée se nomme Mini Green Power. Elle a développé des mini-centrales capables de transformer tous types de déchets végétaux en énergie. Elle accompagne les entreprises et les collectivités vers l’autonomie énergétique locale, bas carbone. Ces petites centrales de 500 kWth à 5 MWth capables de valoriser les
déchets verts en énergie à travers différentes applications : la chaleur, le froid et l’électricité. La solution associe les bénéfices du numérique (avec l’utilisation notamment du big data pour optimiser le fonctionnement des centrales) à la robustesse des technologies biomasse traditionnelles. Ses clients peuvent adopter une démarche d’économie circulaire en valorisant en circuits courts les déchets verts produits localement. Outre l’impact environnemental (réduction des émissions de CO2, du nombre de camions sur les routes, etc) elle permet de bénéficier d’une énergie économique.

Le deuxième lauréat récompensé, Modus Ædificandi, a conquis le jury avec son concept d’inversement de l’offre et de la demande dans le domaine de l’immobilier. Via son application Web, la startup permet aux personnes intéressées de rejoindre leurs projets, de configurer leurs volumes, leurs finitions et de choisir leurs espaces et programmes partagés. Basés sur une conception paramétrique, les projets permettent des milliers de typologies et de configurations et s’adaptent à la demande en temps réel : de l’immobilier urbain contemporain, divers et unique. Modus Ædificandi accompagne les acquéreurs, intervient comme maître d’ouvrage et au sein de la maîtrise d’œuvre pour un suivi optimal des projets. Ses utilisateurs peuvent suivre leur projet en ligne, et le faire évoluer : la startup se charge de le réaliser. Habitat, tertiaire, commerce, neuf ou réhabilitation : elle favorise un nouvel art de vivre urbain « dont la seule limite est l’imagination ».

Et les coups de cœur ?

En parallèle, 2 prix “coups de cœur” ont été remis à des projets jugés prometteurs par le jury du concours, dont un dédié à une startup africaine (40 % des projets présentés au concours provenaient d’Afrique), car Euroméditerranée entend développer davantage de passerelles avec le continent africain où le tissu entrepreneurial s’est particulièrement développé ces dernières années dans les domaines de l’innovation urbaine.

Le premier, Néolithe, propose des granulats issus du recyclage, et produit ainsi un béton de construction au bilan carbone presque négatif : « si le bâtiment adoptait cette solution, le bilan carbone de la France baisserait de 5% », assure le porteur du projet.

Le deuxième coup de cœur, Kouran Jabo est une entreprise sociale basée au Tchad qui rend l’énergie solaire accessible pour les ménages et les petites entreprises en facilitant son financement. Une problématique centrale en Afrique sub-saharienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !