C’est l’un des grands événements culturels de l’été. Le théâtre Silvain et sa magnifique scène en plein air accueillent le 1er, 2 et 3 juillet le festival “A la belle étoile” et sa programmation exceptionnelle. Trois pièces de théâtre se succéderont chaque soir avec des acteurs vedettes comme Francis Huster, parrain du festival, Bruno Solo, Charles Berling ou Jane Birkin. 

festival, “A la belle étoile” Le plus grand festival de théâtre de l’été !, Made in Marseille
Théâtre Silvain © DR

Au programme : 3 pièces à texte à succès sont à l’honneur : « Inconnu à cette adresse »avec Bruno Solo et Charles Berling, « Gainsbourg, poète majeur » avec Michel Piccoli, Jane Birkin et Hervé Pierre et « Le Joueur d’Echecs » de Stefan Zweig, avec le parrain du festival, Francis Huster. Ce festival créé en 2013 par l’association des Amis du Théâtre Silvain a pour ambition de présenter des pièces de grande qualité accessibles à tous. 

 

festival, “A la belle étoile” Le plus grand festival de théâtre de l’été !, Made in Marseille1er juillet : « Inconnu à cette adresse »avec Bruno Solo et Charles Berling

Dix-neuf lettres entre deux amis, un allemand et un juif américain, à l’heure de la montée du nazisme. Au fil de la correspondance, le ton s’assèche entre les deux amis. On assiste à l’idéologie fasciste qui s’infiltre, à l’horreur qui arrive. Qui est le bon, qui est le méchant ? Qu’aurions nous fait à leur place ? Le courage suffit-il à contrer le courant ? Et quand l’horreur advient, le pardon est-il préférable à la vengeance ? 

La pièce a été récompensée aux Globes de Cristal 2013 Meilleure Pièce de Théâtre de l’année. Inconnu à cette adresse a également, triomphé au festival d’Avignon en 2013 et 2014.

2 juillet : « Gainsbourg, poète majeur » avec Michel Piccoli, Jane Birkin et Hervé Pierre

A quoi ressemble du Gainsbourg quand on oublie la musique pour ne plus faire entendre que le bruissement des mots ? Entreprise incongrue tant, chez lui, paroles et musiques semblent ne tisser qu’une seule trame ? Eh bien non. Même dépouillée de sa valse lente, La Javanaise fait toujours tourner les têtes et sans son cliquetis un peu macabre, Le poinçonneur des lilas nous fait toujours des p’tits trous dans le cœur.

C’est tout le charme de cette soirée ponctuée -quand même- des notes d’un piano : Jane Birkin, Michel Piccoli et Hervé Pierre en attestent dans leur lecture inspirée de soixante textes choisis dans l’intégralité de l’œuvre de Gainsbourg et les faisant sonner, les tournant en bouche comme on goûte un grand vin. On se souvient de la phrase de Serge Gainsbourg: “Je pratique un art mineur destiné aux mineures” Provocation ! En réalité ses maîtres étaient Huysmans, Picabia ou encore Rimbaud qu’il disait “vouloir approcher…”. D’ailleurs dans sa dernière interview ne concédait-il pas que certaines de ses œuvres “n’étaient pas dégueu…”.

3 juillet : « Le Joueur d’Echecs » de Stefan Zweig, avec le parrain du festival, Francis Huster

Fuyant la guerre, Stefan Zweig prend le bateau qui l’emporte en Amérique du Sud. Pendant la traversée, un combat s’engage qui le passionne, ainsi que tous les voyageurs : au dessus d’un jeu d’échecs s’affrontent le champion du monde Csentovic, une brute lente, cupide, inculte, antipathique, qui n’a jamais perdu une partie, et le mystérieux Monsieur B, un aristocrate viennois, sensible, raffiné, qui vient d’échapper aux griffes de la Gestapo.
Qui gagnera ? L’intelligence et la culture ont-elles encore une chance dans ce monde qui sombre dans la barbarie ?
Cette fable palpitante qui nous emmène jusqu’aux frontières de la folie est considérée comme le chef d’œuvre de Stefan Zweig. Après l’avoir achevé, il se donna la mort en compagnie de sa femme, Lotte.


Théâtre Silvain, Chemin du Pont de la Fausse Monnaie,
271 Corniche JF Kennedy Marseille 13007

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !