Le collectif de graffeurs Massilia Graffiti vient de démarrer une longue opération d’embellissement du Cours Julien. Entre 200 et 215 façades et devantures de commerces vont à terme être habillées de dessins street art réalisés par des graffeurs locaux. Une opération de 40 000 euros financée par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône pour lutter contre les tags sauvages.

Le côté impair du Cours Julien est déjà presque terminé. Depuis la mi-juin, entre 10 et 12 graffeurs du collectif Massilia Graffiti travaillent la nuit et le dimanche pour embellir ce quartier de Marseille si typique. Et ajouter ainsi de nouvelles fresques street art aux nombreuses déjà présentes sur les murs. Une vingtaine de façades et devantures de commerces ont ainsi retrouvé une nouvelle beauté. « L’idée est de redynamiser ce quartier qui est très beau, mais dont les rideaux métalliques des commerces et certaines façades ont été vandalisées », explique Joan Gandolfi, présidente du collectif.

À lire aussi 

Des fresques diverses et variées

Au total, le Cours Julien dans son intégralité et les rues adjacentes (Bussy l’Indien, Crudère, Vian, Trois Rois, Pastoret, André Poggioli) sont concernées. Joan Gandolfi rencontre chacun des commerçants pour leur expliquer le projet et connaître leurs attentes. « Certains commerçants demandent des choses en particulier, d’autres donne le champ libre aux artistes. Le but est que les artistes se fassent plaisir et que les commerçants aussi ».

Parmi les fresques déjà révélées, on trouve par exemple un dessin du célèbre Balou du Livre de la jungle sur la devanture de la crèche éponyme, un charmeur de serpent accompagné d’un couple de reptiles sur celle d’une librairie ou encore un burger géant pour un restaurant/snack. Les œuvres sont variées, sans lien les unes aux autres, pour garder l’esprit de graff libre si propre au quartier.

, 200 nouveaux graffs pour décorer les murs du Cours Julien, Made in Marseille
La crèche avant d’être repeinte © Massilia Graffiti
, 200 nouveaux graffs pour décorer les murs du Cours Julien, Made in Marseille
La crèche après © Massilia Graffiti
, 200 nouveaux graffs pour décorer les murs du Cours Julien, Made in Marseille
Rideau métallique et façade avant d’être repeints © Massilia Graffiti
, 200 nouveaux graffs pour décorer les murs du Cours Julien, Made in Marseille
Le même rideau métallique et la même façade après © Massilia Graffiti

Après le côté impair du Cours Julien, ce sera au côté pair d’être repeint, puis aux autres rues adjacentes. Sans de calendrier prédéfini. Au total, entre 200 et 215 façades et devantures de commerces profiteront de ce coup de propre d’un montant de 40 000€ financé par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône. Martine Vassal, sa présidente, souhaite lutter contre les tags avec cette démarche, en « favorisant les talents contre les délinquants ». Une opération dont la note se révèle aussi moins salée qu’une rénovation totale des surfaces dégradées.

Le parking du Cours Julien rejoint l’aventure

Séduit par le programme du collectif Massilia Graffiti, le parking Q-Park du Cours Julien a rejoint le projet. À la différence que c’est lui-même et non le département des Bouches-du-Rhône qui finance la réalisation. Cette dernière a eu lieu au début de ce mois de juillet. Les rampes d’entrée du parking et le tunnel entre le cours Lieutaud et le métro ont été repeints dans une atmosphère d’aquarium géant.

, 200 nouveaux graffs pour décorer les murs du Cours Julien, Made in Marseille
La rampe d’accès au parking avant d’être repeint © Massilia Graffiti
, 200 nouveaux graffs pour décorer les murs du Cours Julien, Made in Marseille
La rampe d’accès après © Massilia Graffiti
, 200 nouveaux graffs pour décorer les murs du Cours Julien, Made in Marseille
La deuxième rampe d’accès repeinte © Massilia Graffiti
, 200 nouveaux graffs pour décorer les murs du Cours Julien, Made in Marseille
Le tunnel entre le cours Lieutaud et le métro © Massilia Graffiti
, 200 nouveaux graffs pour décorer les murs du Cours Julien, Made in Marseille
Le tunnel entre le cours Lieutaud et le métro © Massilia Graffiti

À lire aussi 

Par Agathe Perrier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !