Crème, soin visage ou savon. La marque provençale Kesari est en passe de conquérir le marché du bio grâce à sa gamme de cosmétique qui valorise les pétales de la fleur de safran, délaissés par les safraniers, qui produisent l’épice avec le pistil.

Le Laboratoire 4E, basé à Avignon, a remporté en juillet le prix régional du concours de la Fabrique Aviva, avec une jolie enveloppe de 15 000€ qui va lui permettre de lancer deux nouveaux produits à la fleur de safran de sa marque Kesari.

Pour réaliser sa gamme de cosmétiques à base de fleur de safran, le laboratoire 4E fait appel à six safraniers de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui utilisent le pistil de la fleur pour obtenir l’épice, cette sorte de long filament rouge, mais n’utilisent pas les pétales pour leur production. Un biodéchet qui trouve désormais une seconde vie. « Suite à une rencontre avec un safranier en Provence, j’ai découvert l’existence de cette fleur locale et l’aventure entrepreneuriale a démarré. Ça permet en plus d’apporter un nouveau débouché pour la profession de safranier », met en avant Jessica Hamou, fondatrice du laboratoire 4E.

Une gamme qui se développe

Sa marque de cosmétiques Kesari est déjà constituée de quatre soins visage et deux savons soins. Une gamme courte pour le moment, qui va bientôt être complétée. « Les premières utilisatrices sont en demande de soins complémentaires pour leur peau, notamment pour le nettoyage de la peau et l’entretien du corps ». Deux nouveaux produits vont ainsi bientôt faire leur apparition : un sérum énergisant et une eau de soin. Des cosmétiques à retrouver sur le site internet du laboratoire ou dans des magasins spécialisés bio.

À termes, l’entreprise pense également à lancer sur le marché un lait corps anti-âge, une crème pour les mains, un sérum anti-âge et anti tâches ou encore une huile démaquillante, la première huile démaquillante à partir de fleur de safran associée à d’autres plantes toniques.

, Une gamme de cosmétique bio et made in Provence à base de safran, Made in Marseille
Les produits de la marque Kesari.

Des cosmétiques récompensés

Pour accélérer le développement de sa gamme de cosmétiques à base de fleur de safran, Jessica Hamou s’est inscrite à la 3e édition de « La Fabrique Aviva ». Pendant un mois, les internautes ont été invités à soutenir les projets inscrits dans quatre catégories par un système de vote. Ceux arrivant en haut du classement sont ensuite passés devant un jury qui les a départagés.

Le concours a permis cette année à 12 projets de remporter entre 25 000€ et 85 000€ d’aide financière et à une trentaine une enveloppe de 15 000€. Le Laboratoire 4E fait partie de ces derniers, récompensé par le prix régional PACA de la Fabrique Aviva.

À lire aussi

Une somme qui va permettre de finaliser la recherche et les tests cliniques de ses deux nouveaux produits. Mais pas seulement : « L’objectif à court terme est aussi la création d’emplois, avec un nouveau poste au sein du laboratoire pour développer la recherche. Sans oublier que nous continuerons à soutenir la filière locale et française de la fleur de safran en Provence ».

À plus long terme, Jessica Hamou souhaite aussi pérenniser son laboratoire en le déplacement dans un bâtiment écologique créé spécialement avec des plantations médicinales utilisées en cosmétique bio. « Nous pourrions ainsi proposer des visites du laboratoire aux écoles dans un but d’information pédagogique : de la production de plantes végétales à la transformation en soin cosmétiques ! », conclut-elle avec enthousiasme.

À lire aussi

Par Agathe Perrier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Ne ratez rien de l'actualité
marseillaise avec notre
newsletter gratuite.

Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine
les meilleurs articles de Made in Marseille