Pas moins de 70 artisans se sont donnés rendez-vous le 17 mai pour entamer la nouvelle Route des Arts et Gourmandises 2018. Un guide qui référence les meilleurs artisans de la région à travers un itinéraire culturel et gourmand et une carte interactive pour organiser son parcours.

Bijoutiers, couturier, ébénistes, confiseurs, brasseurs et fromagers… C’est dans le magnifique cadre du Château de la Roque Forcade (Peypin) que les ambassadeurs de l’artisanat et de la culture locale des Bouches-du-Rhône se sont réunis pour ouvrir le bal de la 9e édition du Guide « la Route des Arts et Gourmandises 2018 ». Monique Cassar, présidente de la Délégation Bouches-du-Rhône de la Chambre de métiers et de l’artisanat de la région (CMAR) PACA, ainsi que les invités présents ont savouré par les yeux et le palais les quelques pépites locales en présence.

, Parcourez la Route des Arts et Gourmandises 2018 à la rencontre des artisans locaux, Made in Marseille
Le coupé de ruban au départ de la Route des Arts et Gourmandises 2018, par André Levisse et Monique Cassar ©B.Bechet_CMAR-PACA

Le Guide 2018 : la reconnaissance des artisans du beau et du bon

Le Guide des Arts et Gourmandises rassemble 150 belles adresses des Bouches du Rhône. Comme le souligne Monique Cassar, c’est une sélection des meilleures adresses et aussi une véritable invitation au « consommer local, consommer artisanal ». Il est destiné tant aux touristes du littoral méditerranéen, qu’à ses habitants. Dès maintenant, tous auront les cartes en mains pour satisfaire un goût pour l’authenticité et la singularité.

Paroles d’artisans : un guide pour valoriser la filière locale

Hélène Gorlier-Eysseric, modiste-chapelier, est présente depuis deux ans dans le guide. « Il faut respecter une grande qualité de travail et une grande diversité. C’est ce qui me concerne : travailler en sur-mesure, à la demande. Nous travaillons aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Nos clients aiment cette exclusivité retrouvée dans le sur-mesure et la pièce unique. » Le guide lui offre une visibilité pour de potentiels clients, mais pas seulement.

Dario Caruso est également une belle illustration de ce que l’on appelle l’artisanat créatif local puisque ce portraitiste d’Aubagne a été en finale de la Coupe du Monde de la Photographie en 2017. Cette année, il apparaît pour la première fois dans le Guide des Arts et Gourmandises. « Mon but est avant tout de faire de belles rencontres, comme on en fait toujours entre artisans. J’ai parcouru le livret l’année dernière et n’y ai vu que du très haut niveau.» Sa qualité d’artisan se reconnaît également dans sa profonde implication : « J’essaie d’avoir un regard artistique, de sortir du cadre, me nourrir de la personnalité de la personne pour ensuite aller ailleurs. Très souvent, les gens pleurent lorsque je leur montre les photos prises. Cela crée des relations fortes avec les clients, notamment lors des mariages. »

Quant à Najet Vallet, fabricante de savons et bougies parfumées, elle était émerveillée par cette dernière édition. « Cela fait plus de 6 ans que mon entreprise est présente dans le guide. C’est l’occasion de remercier ceux qui nous tirent vers le haut. Les petits artisans ont besoin de grands coups de pouces de gens qui ont un appui beaucoup plus important que le nôtre, là où la parole ne suffit pas. Il faut un écrit, une trace. Les clients veulent une traçabilité, et ce guide l’apporte.»

, Parcourez la Route des Arts et Gourmandises 2018 à la rencontre des artisans locaux, Made in Marseille
Hélène et ses deux “Monsieur, Madame” deux chapeaux aux couleurs assorties

L’artisanat : Un gage de qualité reconnu

À Marseille comme ailleurs, les consommateurs sont toujours plus demandeurs de qualité, de traçabilité et de visibilité quant aux produits consommés. Cela se traduit par un fort développement de l’économie circulaire, du « locavorisme »  (traduire : consommer local) et un meilleur respect de l’environnement. Selon l’Agence d’urbanisme de l’Agglomération de Marseille (Agam), ces nouveaux modes de consommation profitent aux artisans, puisque leur nombre aurait augmenté de 15% entre 2012 et 2017 à Marseille. L’artisanat représente aujourd’hui près de 19 000 emplois sur l’ensemble de la métropole Aix-Marseille-Provence. Le guide est donc l’occasion de renforcer l’impact économique du secteur, puisqu’à l’échelle régionale, le chiffre d’affaire à l’exportation de l’artisanat s’élève à 900 000 millions d’euros.

Cette soirée de lancement était un temps fort pour la chambre des métiers de l’artisanat. Elle incarnait ses deux ambitions majeures : la proximité et l’excellence au service des entreprises artisanales. Un accompagnement personnalisé nécessaire aux 35 000 entreprises territoriales des Bouches du Rhône, mais aussi aux 140 000 entreprises de la région PACA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !