Le GS Consolat, petit frère de l’OM évoluant en National (3e division) se lance dans le football virtuel. Premier club marseillais à franchir le pas du e-sport sur “Fifa Club Pro”, il vient de recruter une équipe de 15 gamers qui évolue dans les meilleures divisions nationales.

Alors que l’équipe première du GS Consolat vient de perdre le match de trop et se retrouvera en National 2 l’année prochaine, le club a fait le pari du football virtuel en recrutant 15 joueurs de haut niveau sur le jeu vidéo de football Fifa. Les “gamers” du Consolat Marseille eSport se distinguent avec une manette dans les mains, et non balle au pied.

L’équipe évolue depuis peu en première division française dans une variante du jeu appelée “Fifa Club Pro”, à savoir que 11 gamers contrôlent chacun un joueur sur le terrain. Une différence majeure avec la variante la plus connue du jeu, où un seul joueur contrôle toute l’équipe. “C’est plus difficile, mais aussi plus proche de la réalité. On retrouve le plaisir du football collectif“, explique Jérémy Roubin, alias Jejir13, attaquant et manager du Consolat Marseille eSport. L’équipe représente officiellement le club des quartiers nord depuis quelques mois. 

Un peu plus qu’un jeu

Ce Marseillais de 23 ans, technicien à GRDF, est deuxième meilleur buteur du championnat de France VPG (Virtual Pro Gaming, équivalent de la Ligue 1). Et si pour certains, le foot sur playstation n’est qu’un jeu, ça ne rigole pas tant que ça dans la jeune équipe Consolat Marseille eSport. Lui et trois de ses coéquipiers ont été approchés par l’Équipe de France en vue de la Coupe du Monde 2018 Fifa Club Pro.

, Consolat, le club des quartiers nord, joue désormais en Ligue 1 (de e-sport), Made in Marseille
Jérémy Roubin à l’entraînement

On s’entraîne plusieurs fois par semaine, en plus des matchs officiels hebdomadaires“, raconte Jejir13 avec un accent marseillais prononcé. D’ailleurs, la discipline peut se pratiquer de n’importe où pourvu qu’il y ait une connexion internet, alors l’équipe est-elle vraiment marseillaise ? “On est cinq à habiter ici”, répond le jeune manager, “la majorité de l’effectif vit dans le sud, mais le gardien est lillois, et supporte Monaco… On a aussi un joueur tunisien qui fait des études de médecine en Roumanie ! “.

Pour être recrutés, les joueurs doivent passer des sélections pointilleuses. Ils fournissent une fiche de renseignement et développent leurs motivations. Les seuls critères retenus par Jérémy sont le niveau de jeu, l’état d’esprit et l’âge. “Il faut qu’ils soient majeurs. Ça garantit l’implication et le respect des horaires de jeu. C’est pas facile d’avoir 11 joueurs en ligne en même temps !“. Lors de matchs d’essais, le joueur doit faire valoir ses performances dans cette équipe au style de jeu ” rapide, court, porté vers l’avant et avec la possession de balle. Si le joueur n’a pas l’esprit collectif ou s’énerve facilement, c’est non“.

Consolat, pionnier du e-sport à Marseille

L’intégration officielle au sein d’un club de foot professionnel a permis à Jérémy et sa team d’être surclassés en cours de saison dans la plus haute division sur VPG (Virtual Pro Gaming). La jeune équipe évoluait alors cinq niveaux en dessous. “Mais on a démarré en bas du classement, et malgré nos bons résultats, on se bat toujours pour le maintien”. Car VPG, championnat de jeux vidéo parmi les plus importants dans le domaine du foot, veut mettre en avant le e-sport de haut niveau en favorisant les équipes de vrais clubs sportifs. Consolat Marseille eSport joue désormais deux championnats en même temps. L’équipe vient d’intégrer la première division nationale de ESL et compte trois victoires en trois matchs.

Les clubs sportifs du monde entier se mettent à développer des équipes de e-sport. Depuis peu, les clubs français s’y penchent plus ou moins sérieusement (Lille, Lyon, Marseille, Monaco, Nantes, Paris). Ils souhaitent attirer les nouvelles générations qui consomment les jeux vidéo, mais sont aussi spectateurs de parties. En témoigne les audiences pharaoniques de la plateforme de retransmission de parties en direct, Twitch. Elle comptabilise 28 millions de visiteurs uniques par mois en France selon le groupe Webedia.

Regardez les matchs de Consolat Marseille eSport sur leur chaîne Twitch

, Consolat, le club des quartiers nord, joue désormais en Ligue 1 (de e-sport), Made in Marseille
Jejir13, l’avatar de Jérémy

Ces clubs français de foot misent pourtant peu sur les jeux vidéo de ballon. Et lorsque c’est le cas, priorité est mise sur le “un contre un”. Pour ce qui est du “11 contre 11” (Club Pro), le GS Consolat fait office de pionnier en France. “Je crois qu’il n’y a qu’un seul autre club en France, peu connu, qui développe une équipe en Club Pro“, explique Jérémy, “alors que les championnats officiels explosent en Espagne, en Italie, en Angleterre et en Amérique latine. Consolat a vraiment la volonté de se positionner à Marseille et en France, et on compte bien les aider“.

Avec un budget annuel de 800 000 euros, le GS Consolat part de loin pour s’imposer parmi les gros clubs, alors que les gamers se professionnalisent de plus en plus. Pourtant, Marseille a donné naissance à la première équipe de e-sport professionnel en France : Millénium (aujourd’hui à Paris). Si la ville est un vivier de gamers autant que de joueurs de foot, et si l’OM se montre également timide dans ce domaine au profit des petits clubs, alors pourquoi Consolat ne se rêverait pas un avenir dans le e-sport ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !