Guillaume Ferroni vous emmène dans les coulisses du Château des Creissauds, où il produit des liqueurs traditionnelles locales. Un véritable cours d’histoire en deux épisodes, où vous apprendrez tout sur le pastis et le rhum marseillais.

Dans ce premier épisode aux côtés de Guillaume Ferroni, spécialiste des alcools, liqueurs et spiritueux, vous découvrirez les caves du Château des Creissauds à Aubagne. Elles recèlent des fûts de rhum, confectionné dans la tradition marseillaise. Car oui, avant d’être la capitale du pastis au 20e siècle, Marseille fût celle du rhum !

Marseille capitale du rhum

Une centaine de marques de rhum marseillais existent à la fin du 19e siècle. Pourquoi ? Parce que la quasi-totalité des vignobles français ont été ravagés par un parasite : le Phylloxéra. Les français se rabattent donc vers d’autres alcools que le vin. La majorité des producteurs se tourne vers l’Absinthe. Mais à Marseille dont le port échange beaucoup avec les Antilles, on privilégie le rhum. Il devient la boisson préférée des marseillais.

Et le pastis fût

Ce n’est qu’au 20e siècle, lorsque l’absinthe sera interdite en 1915, que le pastis sera commercialisé et rendu célèbre par Paul Ricard. Découvrez l’histoire du pastis dans ce second épisode :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !