Du 22 au 24 décembre prochains, Marseillais et touristes sont invités à déclarer leur flamme au centre ville de Marseille. Comment ? En participant à l’opération “Tu es l’amour de ma ville” et en postant un selfie sur Instagram avec l’un des 2 000 ballons rouges répartis dans la ville pour l’occasion. À la clé, des cadeaux et notamment une nuit dans un hôtel avec spa.

Pour participer, il suffit de se prendre en photo avec l’un des 2 000 ballons rouges qui habilleront le centre-ville de Marseille entre ce vendredi 22 décembre et dimanche 24 décembre. Ces derniers seront positionnés du côté de Noailles, Belsunce, Canebière, République, Paradis, Grignan, Cours Estienne d’Orves ou encore le quai des Belges. À défaut de trouver un ballon, le selfie pourra aussi se faire avec le flyer de l’opération qui sera distribué dans le centre-ville pendant ces trois jours.

, Un concours de selfie pour déclarer sa flamme à Marseille, Made in Marseille

, Un concours de selfie pour déclarer sa flamme à Marseille, Made in Marseille
Le Palais de la Bourse, siège de la CCIMP, aux couleurs de l’opération “Tu es l’amour de ma ville” © AP

Pour valider sa candidature, cette dernière doit être partagée sur Instagram avec le hashtag #lamourdemaville et suivre le compte @lamourdemaville en cliquant ici. Les photos qui obtiendront un maximum de « like » gagneront ensuite des cadeaux : trois nuits d’hôtel grand luxe pour 2 personnes avec soin Spa, 75 places de cinéma ou encore 100 tickets de parking de 2h.

Cette opération, initiée par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Marseille Provence (CCIMP) et baptisée « Tu es l’amour de ma ville », s’inscrit dans le plan « Ambition centre-ville » qui vise à redynamiser le centre-ville de Marseille.

« Nous voulons faire du centre-ville une vitrine de notre métropole, reflétant son ouverture à l’international et son art de vivre. À la CCI Marseille Provence, nous aimons ce cœur de ville, nous en sommes fiers et nous le disons « Tu es l’amour de ma ville ! » », explique Jean-Luc Chauvin, président de la CCIMP.

Pour aller plus loin

Publi-rédactionnel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !