Monsieur Mélo-DRI est un artiste marseillais qui a eu l’idée de parodier les clips des artistes les plus célèbres “à la Marseillaise”. Après Bruno Mars, il s’attaque au monstre sacré de la musique américaine, Michael Jackson. Rencontre.

Celui qui se qualifie comme “musicien avant tout, auteur/compositeur et assez touche à tout” s’est dans les vidéos depuis quelques temps maintenant. Il les poste sur Facebook pour quelles touchent le plus de monde possible, “à la base, c’était surtout destiné à faire marrer mes potes, puis ça a commencé à prendre un peu plus d’ampleur petit à petit, en étant vu par un peu plus de monde” comme il nous le confie.

Après la sortie du clip 24K Magic de Bruno Mars, il a eu l’idée de le parodier en montant une version locale qui rendrait hommage à Marseille, sa ville qui comme il l’explique “est la plus belle ville du monde, malgré tout ce qu’on peut entendre“.

Si l’idée lui paraissait évidente, il l’avoue volontiers “je trouvais le concept un peu trop ambitieux pour le coup, mais après en avoir parlé à des amis, qui m’ont affirmé que l’idée était top et qui m’ont soutenu dans le fait qu’il fallait absolument le faire, on s’est lancé dans le projet pour le réaliser de notre mieux. Ça n’a pas été facile mais on l’a fait. Et les retours ont été surprenants !

En effet, sa vidéo est devenue virale en l’espace de deux jours, en atteignant les 50 000 vues en moins d’une semaine, relayé par certaines radios (NRJ, France Bleu, RTL2, Radiostar) et par d’important groupes de média sur Facebook. La parodie a finalement atteint les 110 000 vues sur Facebook avant d’être malheureusement supprimé pour des soucis de droits d’auteur.

Suite à l’engouement qu’a pu avoir Bruno2Mars, on s’est dit : pourquoi pas retenter l’expérience ? En cherchant à mettre la barre plus haut et en s’attaquant à quelque chose de plus gros. Et c’est comme ça qu’on a fini par choisir Michael Jackson.”

Cette fois-ci, Monsieur Mélo-DRI et ses amis ont bénéficié de plus de moyens, de soutiens, et de compétences diverses pour mener à bien la réalisation de ce clip. Ils ont donc pu réaliser ça dans de meilleures conditions et avec une approche plus professionnelle, pour rendre une meilleure qualité, “tout en veillant à garder ce côté amateur et délirant qui fait le charme de la vidéo” explique l’intéressé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !