Avec ses 57 kilomètres de façade maritime, la ville de Marseille possède un littoral riche et étendu qui nécessite d’être surveillé, entretenu mais aussi mis au gout du jour. Plage propre, accessibilité handicapée, connexion au Wifi, sécurité… Retour sur les mesures prises pour la saison 2017.

, Propreté, sécurité, wifi, handicap… ce qui change sur les plages marseillaises cet été, Made in Marseille

L’été est là. Le sénateur-maire (LR) de la ville de Marseille Jean-Claude Gaudin a présenté ce vendredi les dispositifs mis en place sur les plages. « Les plages de Marseille doivent être considérées comme des espaces publics où l’on doit y retrouver les services associés de sécurité, de convivialité, des entretiens quotidiens de nettoiement, de réparation », explique Didier Réault, adjoint au maire de Marseille, délégué à la mer, aux plages, au nautisme et au Parc National des Calanques. Après avoir réalisé environ 1 million d’euros de réparation des plages dues aux dégâts de l’hiver, la saison balnéaire apporte son lot de points auxquels il faut répondre.

La sécurité des baigneurs avant tout

En matière de sécurité, 11 postes de secours, accompagnés de sanitaires et de consignes surveillés, seront au service des baigneurs sur les 21 plages que compte Marseille. « Sachant qu’un poste coûte 1300 euros par jour, en trois mois c’est 1,3 million d’euros pour les postes de secours », chiffre Didier Réault. Le bataillon des marins-pompiers de Marseille est aussi mobilisé de juin à septembre inclus. « Il joue un rôle majeur grâce à ses quatre centres de secours côtiers et aux moyens d’intervention nautique et terrestre de pointe dont ils disposent », commente Jean-Claude Gaudin.

Les marins-pompiers assureront aussi la sécurité des manifestations nautiques et organiseront des ateliers de sensibilisation à l’identification de danger, à la protection et aux premiers secours. La police municipale participe aussi à la sécurisation des plages. Les caméras de surveillance sur les plages du Prado sont toujours en place depuis l’Euro 2016 et permettent une surveillance constante de cette partie du littoral. Pour les autres, les opérateurs du Centre de supervision urbain travaillent directement avec la Police municipale. Celle-ci opère aussi directement sur le terrain notamment grâce à des patrouilles à vélo, de jour comme de nuit. La Police nationale a elle 14 bateaux et un jet-ski pour la surveillance des côtes.

, Propreté, sécurité, wifi, handicap… ce qui change sur les plages marseillaises cet été, Made in Marseille
Didier Réault a fait part de l’implication de la ville de Marseille dans l’entretien et la surveillance de ses plages © Sophie Pironnet

Autre moyen de surveillance, le système de médiation sociale estivale est renouvelé pour une 9e année. Une quarantaine de médiateurs issus de quatre associations de médiation sont déployés dans les zones les plus sensibles et les plus fréquentées. Le dispositif est prolongé jusqu’à septembre, une nouveauté par rapport à l’année précédente, et a notamment pour but d’éviter les conflits d’usage, d’être à l’écoute des acteurs économiques locaux et d’apporter conseils et informations sur les plages.

L’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite

Sécuriser le littoral c’est aussi proposer des dispositifs à ceux qui sont venus profiter du sable. Afin de rendre la plage accessible à tous, le domaine balnéaire doit s’adapter à toutes formes de handicap. Les plages Prado Sud et Prado Nord, premières plages littorales de France labellisées « Tourisme et handicap » en 2005, sont entièrement accessibles aux personnes en fauteuils roulants, aux personnes handicapées mentales ou psychiques et aux personnes aveugles ou malvoyantes.

Pour cela, 6 « Tiralos » sont mis à disposition pour les personnes lourdement handicapées. Deux structures préfabriquées et une tente offrent aussi des vestiaires, des toilettes et douches adaptées ainsi qu’un lit médicalisé. En matière de personnel, deux encadrants de la ville accompagnent tout l’été ces personnes. Cet effectif est renforcé par 4 saisonniers en juin, et par 7 saisonniers pour juillet et août.

, Propreté, sécurité, wifi, handicap… ce qui change sur les plages marseillaises cet été, Made in Marseille
Les “Tiralos”, les véhicules amphibies à destination des personnes souffrant de handicap lourd.

Pour les familles, les postes de secours proposeront des bracelets fluo à usage unique pour les enfants. Les parents auront la possibilité d’inscrire le prénom de l’enfant ainsi qu’un numéro de téléphone à joindre s’il se perd.

70 millions d’euros pour rénover le littoral marseillais

Plus généralement, les plages font l’objet d’un plan d’amélioration de 2010 à 2020 à hauteur de 70 millions d’euros. L’argent a déjà permis de construire la base nautique de kayak à l’Huveaune, d’aménager et de draguer la base du Roucas Blanc, de renforcer l’offre nautique ou encore de réaliser la première tranche de travaux de la plage des Catalans qui doit être entièrement finie en 2020. « Il s’agit d’avoir des plages de meilleure qualité », se justifie l’adjoint au maire « La Pointe Rouge sera refaite l’année prochaine pour qu’elle cesse de s’éroder ».  Avant d’ajouter : « Le Parc balnéaire du Prado sera concerné à partir de 2020 et donc nous aurons une grande concession du Roucas Blanc jusqu’à la Pointe Rouge qui sera moderne, utilisée pour les sports de loisir, et toutes activités en accès libre ».

Des plages plus propres pour les Marseillais

Qui dit plage dit nature mais aussi environnement. La ville de Marseille a déjà installé 200 poubelles sur les sites balnéaires. Elle en implantera 70 de plus, uniquement pour la saison estivale. Quant au ramassage des déchets, il s’effectue une à deux fois par jour suivant le site, tout comme le nettoyage des allées, des pelouses, des rochers, des bacs à sable et des jeux d’enfants avec 44 agents d’entretien permanents et 180 saisonniers.

La qualité de l’eau intéresse aussi particulièrement Marseille qui y porte une grande attention. Des analyses par biologie moléculaire sont réalisées de manière quotidienne pour 9 à 12 plages. Résultat : 18 des 21 plages sont jugées « excellentes » du point de vue de la qualité de leur eau et les plages de l’Huveaune, des Catalans et de Borély ont été jugées « bonnes ». Pour la suite, 185 millions d’euros sont investis pour la modernisation et l’entretien du système d’assainissement de Marseille et l’amélioration de la qualité des eaux de baignade.

, Propreté, sécurité, wifi, handicap… ce qui change sur les plages marseillaises cet été, Made in Marseille
Le sénateur-maire de Marseille était venu présenter le dispositif plages © Sophie Pironnet

Des plages connectées grâce au Wifi

« Le développement [de services numériques] se poursuit afin d’offrir toujours plus de confort aux estivants », déclare le maire de Marseille. Pour cela, la ville a mis en place 8 spots Wifi, un totem numérique qui offre un bouquet de services numériques (cartographie, agenda…) et un mat autonome doté de capteurs visant à récupérer des données météorologiques du site. Ces données sont rendues publiques et sont disponibles sur le site de la ville ou directement aux postes de secours et sur les plages.

Une application existe aussi : Marseille Infos Plages. Elle donne des informations en temps réel sur toutes les informations relatives aux plages, de la température de l’eau à la description des services proposés en passant par des photos des plages et les horaires de surveillance.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !