Franck Brinsolaro était l’une des victimes les plus secrètes de “la tuerie de Charlie” du 7 janvier 2015. En hommage à son engagement, Marseille vient d’inaugurer sa “place Franck Brinsolaro”, du côté de l’Escale Borély devant l’hippodrome. 

L’inauguration de la place a eu lieu le jeudi 3 novembre 2016 à 15h, en présence du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, du maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, du Préfet Stéphane Bouillon ou encore du maire de secteur, Yves Moraine. En revanche, l’absence de l’épouse du policier et de sa fille, ont marqué la cérémonie et suscitent l’interrogation.

C’est cet été que le conseil municipal de Marseille avait décidé de baptiser une place au nom du policier, garde du corps de Charb, tué le 7 janvier. Cette place est située à l’angle de l’avenue Bonneveine et de l’avenue Mendes-France (8e), à l’Escale Borély au niveau du Rond-Point Henri Frenay.

Après une enfance passée sur Toulon, Franck Brinsolaro avait choisi de rentrer dans la police. Il avait été affecté dans des opérations en Afghanistan, au Cambodge ou au Congo, avant de poursuivre sa carrière en France, en tant que brigadier.

Entre décembre 2013 et juillet 2014, Franck Brinsolaro avait travaillé à Marseille aux côtés de l’ex-juge d’instruction marseillais Charles Duchaine. Il était devenu garde du corps de Charb quelques semaines avant les attentats, en octobre 2014. Son frère jumeau, Philippe, exerce à Marseille depuis 1989.

, Une nouvelle place Franck Brinsolaro, en hommage au garde du corps de Charb, Made in Marseille
Franck Brinsolaro – Photos DR

Découvrez le portrait de Franck Brinsolaro sur Mediapart, par Louise Fessard ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !