Et si l’on changeait notre façon de se déplacer ? Et si l’énergie du soleil devenait bientôt notre kérosène, notre essence et notre gasoil ?  C’est un doux rêve qui pourrait voir le jour dans les années à venir et qui règlerait bien des situations. En effet, deux prototypes de véhicules solaires sont actuellement en test dans le monde : le bateau solaire “PlanetSolar” et l’avion solaire “Solar Impulse”.  

PlanetSolar, le bateau du futur se dévoile en images lors de son escale marseillaise

Le PlanetSolar de passage à Marseille l’année dernière, avait impressionné les habitants qui avaient pu le visiter gratuitement. Ils ‘agit en effet du plus grand bateau solaire au monde avec un design tout droit sorti d’un film de sciences fictions. Aujourd’hui, ce bateau est encore à l’état de test, mais il peut déjà naviguer pendant 3 jours sans s’arrêter et sans l’aide du vent ni de carburant, seulement avec l’énergie solaire stockée en journée.

Visitez-le en images dans notre article

Solar Impulse, le premier avion solaire à faire le tour du monde !

Autre bonne raison de se réjouir et d’espérer un futur plus propre, mardi 26 juillet, l’avion solaire Solar Impulse 2 a bouclé le premier tour du monde aérien, soit près de 40 000 kilomètres sans la moindre goutte de carburant ! Une véritable prouesse technologique.

Parti du Caire en Egypte samedi, le pilote Bertrand Piccard est arrivé à l’aéroport Al-Bateen d’Abou Dhabi, aux Emirats Arabes Unis, vers 4 heures mardi, après quarante-huit heures de vol.

solaires, Se déplacer avec des avions et bateaux solaires pour un futur plus propre ?, Made in Marseille

L’avion solaire a des mensurations impressionnantes. Ses ailes, plus larges que celles d’un Boeing 747, qui portent à elles seules 17 000 cellules photovoltaïques, fournissent l’énergie nécessaire aux hélices et aux batteries. La nuit, l’avion vole grâce à l’énergie qu’il a stockée. Sa vitesse de vol, qui est en moyenne de 45 km/h, peut doubler en pleine exposition au soleil.

André Borschberg, pilote et fondateur du Solar Impulse, prévoit déjà de capitaliser sur l’expérience et le savoir-faire acquis par son équipe pour se lancer dans des projets industriels. Il est déjà entrain de réfléchir à une nouvelle génération de drones solaires stratosphériques capables de faire le travail de satellites spatiaux, mais à un moindre coût et avec une résolution spatio-temporelle plus importante.

solaires, Se déplacer avec des avions et bateaux solaires pour un futur plus propre ?, Made in Marseille

Les avions solaires pour touristes, c’est pour quand ? 

Pour Bertrand Piccard, associé d’André Borschberg et cofondateur du Solar Impulse, c’est une question d’années. Il a expliqué que d’ici 10 ans environ, des avions électriques pourront embarquer une cinquantaine de passagers pour des vols courts et moyens courriers.

Un commentaire

  1. Bonjour,
    Le futur a commencé il y a déjà quelques temps: les bateaux électro-solaires de Grove Boats (www.grove-boats.com) ont transporté des millions de passagers. Plus de 40 unités sont en exploitation aux quatres coins de l’Europe, et même en Guyane, Guadeloupe et aux Emirats-Arabes unis, certaines depuis plus de 20 ans déjà.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !