Suite aux débordements et bagarres survenus entre les jeudi 9 et samedi 11 juin derniers qui ont contraint de nombreux établissements du Vieux-Port et des rues adjacentes à fermer leurs portes, les restaurateurs se sont regroupés en association. Avec pour but de faire entendre leur voix mais également de continuer les actions une fois l’Euro de football terminé.

D’après les restaurateurs, les incidents de la semaine dernière représentent « plusieurs milliers d’euros de manque à gagner voire de dégradations ». Il est même question d’une perte de chiffre d’affaires sur ces trois jours de 50% pour certains établissements comme ceux de Laurent Battisti, gérant du Pointu et du Phonographe.

« Pour faire face à la demande escomptée et comme nous l’avaient vivement recommandé les organisations économiques, nous avions même embauché du renfort et anticipé une augmentation de 30% des recettes pour ces soirées que l’on imaginait festive », ajoute Laurent Battisti.

Pour éviter qu’une telle situation se reproduise, une vingtaine de bars/restaurants du Quai de Rive-Neuve, du cours Estienne d’Orves et des Places Thiars et aux Huiles ont monté dans l’urgence l’association « Les Tables Quai de Rive-Neuve ». Dans un premier temps, cette association a pour but de fédérer le plus d’établissements de ce territoire pour se faire entendre auprès des élus et les interroger sur comment pallier à leur perte de chiffre d’affaires.

restaurateurs, Les restaurateurs du Vieux-Port se mobilisent après les incidents de l’Euro, Made in Marseille
L’association regroupe pour le moment une vingtaine de bars/restaurants du Quai de Rive-Neuve, du cours Estienne d’Orves et des Places Thiars et aux Huiles

La Fête de la musique repoussée au 23 juin

Dès dimanche 12 juin, les membres de l’association ont pu rencontrer les différentes parties prenantes grâce à la mobilisation de l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie). À notamment déjà été obtenu le report de la fête de la musique du 21 au 23 juin pour des raisons de sécurité puisque ce même jour, un autre match à « haut risque » entre l’Ukraine et la Pologne se jouera au Stade Vélodrome. Les interdictions de la vente à emporter de boissons alcoolisées et du transport et de la consommation sur la voie publique ont aussi été obtenues.

Avec l’association, les restaurateurs ont aussi pour objectif de rassurer les clients afin qu’ils n’aient pas d’appréhension en venant de ce côté du Vieux-Port, conscients que les incidents ont également eu des conséquences sur l’image du Quai de Rive-Neuve.

Une association qui fait polémique

Toutefois, la création de cette nouvelle association fait débat au sein même des restaurateurs du Quai de Rive-Neuve et des rues adjacentes puisqu’une autre association « Canal Sud » existe déjà depuis plusieurs années. Pour ses membres, il aurait été plus judicieux de tous se regrouper sous cette association déjà existante plutôt que d’en créer une « concurrente ».

Un point sur lequel Johan Bencivenga, Président de l’Union pour les Entreprises des Bouches-du-Rhône (UPE13), a également alerté les restaurateurs : « Le centre-ville n’a pas besoin que les restaurateurs se tirent dans les pattes mais au contraire que toutes les associations se fédèrent y compris avec l’UMIH ». Même son de cloche du côté de la Chambre du Commerce et d’Industrie Marseille-Provence (CCIMP) pour qui « tout effort fait individuellement ne sera pas récompensé » et soulignant la nécessité de « travailler en meute et non pas en électron libre ».

Laurent Ceccarini, propriétaires des restaurants La Côte de Bœuf et le Fuxia et président des Tables Quais de Rive-Neuve, a justifié la création de cette nouvelle association par la volonté de cibler les restaurateurs contrairement à Canal Sud qui est plus « généraliste ». Il a également exprimé son intention de mettre en place « une réunion de crise à l’UMIH avec Canal Sud pour parler ensemble de ce qu’il s’est passé ».

restaurateurs, Les restaurateurs du Vieux-Port se mobilisent après les incidents de l’Euro, Made in Marseille

Pérenniser l’association après l’Euro

Si les actions de l’association des Tables du Quai de Rive-Neuve portent pour le moment principalement sur la suite de l’Euro 2016, les restaurateurs ne comptent pas en rester là. Dans le futur, elle leur servira à se regrouper pour faciliter la communication avec les acteurs économiques et politiques locaux pour des sujets allant de l’éclairage des rues au stationnement en passant par la gestion des déchets. Ce sera aussi un outil d’aide et de solidarité pour les restaurateurs membres.

Les membres comptent aussi se servir de cette association pour animer le secteur tout au long de l’année, que ce soit pendant les grandes fêtes comme Noël ou en créant des festivités, et communiquer sur tout ce qu’il sera organisé. En somme pour dynamiser la rive sud du Vieux-Port et « continuer à attirer le monde entier » et valoriser ce coin « représentant certaines des plus belles et historiques places de Marseille » comme les restaurateurs tiennent à le souligner.

Par Agathe Perrier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !