Sur le Vieux-Port, le Badaboum, spécialisé dans l’offre théâtrale pour le jeune public, organise cet été des stages de cirque et d’art dramatique destinés aux enfants et aux adolescents de 4 à 12 ans.

Le Badaboum est caché dans une petite impasse située sur le Vieux-Port. Laurence Janner, comédienne et metteur en scène à la tête de la structure, a fondé ce théâtre singulier en 1989 entièrement dédié au jeune public. C’est d’ailleurs la première scène de ce type à Marseille.

En cette période estivale, des stages de cirque et de théâtre rythment également la vie du lieu. Cela fait trente ans que le Badaboum a pris ses quartiers au cœur de la cité phocéenne et le bouche à oreille fonctionne tant et si bien que certains participent pour la quatrième fois à ces stages créatifs.

Badaboum, Au Badaboum, des stages de cirque et de théâtre pour les minots cet été, Made in Marseille
La salle de spectacle du Badaboum servant d’espace de répétition, de création et d’interprétation.

« On développe leur imaginaire et leur motricité »

Ce mardi 9 juillet, il est 9h15, le cours de cirque va commencer. Les enfants se déchaussent et prennent place en cercle sur le tatami. « Hier matin, vous avez fait des animaux, nous allons reprendre ça. D’abord, on se déplace comme des humains sur la musique et ensuite, on fait une statue figée dans la position de son animal », dirige l’animatrice. La musique démarre, tous se dispersent sur le tapis, rient, cours, puis la musique s’arrête. Ils se figent. Les uns la tête en bas, les autres le pied en l’air.

Róisín installe un parcours d’acrobaties et tamise la pièce de la lumière « spéciale spectacle ». Les enfants s’élancent les uns après les autres, sautent à pieds joints dans les cerceaux, montent sur la boule et font un tour sur eux même, encadrés par la professeure qui les met en confiance. Puis Cannelle, qui assiste Róisín, leur tient la main pour l’étape de funambulisme. Les minots sont concentrés et appliqués.

« Pour le stage de cirque, les âges varient de 4 à 8 ans. La différence d’âge est très bénéfique, les plus grands aident les plus petits et les poussent à être plus attentifs », note l’animatrice qui dispose des cinq matinées du stage pour monter avec les enfants un petit spectacle que les parents pourront découvrir le dernier jour.

Badaboum, Au Badaboum, des stages de cirque et de théâtre pour les minots cet été, Made in Marseille
Roisin, assistée de Cannelle, installe un parcours d’acrobate.

« Lors du stage, on prépare une petite représentation publique. Si les enfants ont envie de raconter une histoire, on fait en sorte de créer un spectacle avec le conte qu’ils ont imaginé. S’ils n’ont pas d’inspiration, on axe plutôt sur une présentation physique », explique Róisín.

Le parcours se complique et les enfants explorent la roulade et se mettent en boule dans un cocon de tissu que Cannelle vient de décrocher du plafond. Mais il est déjà 10h30, c’est l’heure de la pause goûter bien méritée pour ces apprentis circassiens.

« Ils appréhendent leurs émotions et l’espace scénique »

Derrière la porte noire d’une salle dans la cour, les stagiaires, qui ont cette fois entre 8 et 12 ans, sont en cercle et débattent énergiquement du thème du spectacle qu’ils doivent préparer en trois jours. « Nous trois, on veut jouer des Daltons Marseillais », lance l’un. « Oui, mais moi, j’ai pas l’accent », rétorque son compère.

Sophie, qui est professeure de théâtre au Badaboum depuis trois ans, joue les chefs d’orchestre. « En premier lieu, ils doivent trouver leur place dans le groupe et appréhender l’espace scénique. Puis les enfants prennent conscience de l’autre et travaillent sur leurs émotions. Ce matin, nous avons vu la colère, la tristesse, la joie, raconte Sophie. Cela leur permet de pouvoir mieux s’exprimer et de développer leur univers créatif ».

Badaboum, Au Badaboum, des stages de cirque et de théâtre pour les minots cet été, Made in Marseille
Les enfants qui participent au stage de théâtre cherchent un thème pour leur spectacle de présentation.

Les improvisations commencent, trois petites filles regardent un match de foot et supportent l’OM bien sûr. « Mets le but, mets le but », s’écrient-elles. L’histoire se construit, des voleurs entrent et les filles doivent jouer la peur. « Tu ne peux pas être effrayé et avoir un sourire jusqu’aux oreilles, corrige Sophie. Vous le refaite, mais sans le sourire, les filles, on a travaillé la peur ce matin ». Les répétitions s’annoncent studieuses jusqu’au spectacle de présentation.

Le Badaboum, le théâtre des enfants

Nichée tout près des bateaux du Vieux-Port, la salle de spectacle du Badaboum s’est développée au fil des années. Aujourd’hui, c’est aussi un bureau, une salle de cours, une salle de répétition, un atelier de confection de costumes, un espace de stockage qui composent cette structure destinée uniquement aux enfants.

Si des cours de cirque et de théâtre sont proposés aux jeunes enfants et aux adolescents qui souhaitent pratiquer une activité extrascolaire ou participer à des stages pendant les vacances, le théâtre propose aussi tout au long de l’année des créations originales que les Marseillais peuvent découvrir.

Fidèle à ses valeurs d’échange et de partage, il ouvre également ses portes à des metteurs en scène et des compagnies extérieures. Des spectacles de marionnettes et de danse complètent ainsi la programmation du lieu. La prochaine pièce Pas que Beau, mise en scène par Fabien Hintenoch, se jouera du 15 au 19 juillet

Adresse : 16, quai de Rive-Neuve, 13007 Marseille

Horaires : Lundi au samedi : 9h30 – 18h30
Vacances scolaires : 9h – 17h30
Fermeture en août

Toutes les informations ici

Bouton retour en haut de la page