Ce samedi 18 mai, pour le Carnaval, plus de 200 petits Marseillais vont défiler sur le Vieux-Port, vêtus de déguisements confectionnés par leurs soins avec l’aide des éducateurs des centres sociaux et d’artistes professionnels.

Les préparatifs battent leur plein à la Maison pour tous de la Corderie. « Aujourd’hui, on va imaginer nos costumes et plein d’autres accessoires en s’inspirant de la flamme olympique. Elle traverse tous les territoires et ne s’éteint jamais », explique l’artiste plasticienne Souhila Larabi face aux regards attentifs d’une douzaine d’enfants.

« Qui veut faire quoi ? ». Ni une ni deux, les mains se lèvent et le groupe se divise ; dans un joyeux tintamarre, une partie se lance dans la fabrication de couronnes aux couleurs flamboyantes, d’autres se mettent à peindre les couleurs des anneaux olympiques sur une immense banderole.

Comme eux, plus de 200 jeunes Marseillais prennent part à des ateliers de création répartis dans sept centres sociaux dans toute la ville : ceux de la Solidarité et de Bourrely (15e), Val Plan Bégudes (13e), Belsunce (1er), Kleber (3e), la Corderie (7e), et des Hauts de Mazargues (9e), ainsi que dans deux associations du centre-ville, Contact Club et Familles en Actions. Ils sont tous invités à défiler sur le quai du Port parmi les chars et les fanfares, vêtus de leurs costumes confectionnés avec l’aide d’artistes professionnels.

carnaval, En images | Dans les coulisses de la préparation du Carnaval de Marseille, Made in Marseille
© Olivia Chaber

Célébrer la créativité de chacun

Ce projet artistique participatif est porté par la municipalité pour la troisième année consécutive. « Nous voulons offrir une occasion aux enfants et à leurs familles de s’approprier pleinement cette grande fête populaire », souligne Ahmed Heddadi, adjoint au maire chargé du lien social, de la vie associative, du bel âge et de l’animation urbaine.

Plus qu’une tradition, le Carnaval de Marseille offre aussi l’opportunité à chacun de célébrer sa créativité. « On ne voulait pas arriver avec un carnaval « clé en main », reprend l’élu. L’objectif est que les idées émanent des enfants et qu’ils préparent leur déguisement avec tous les outils nécessaires mis à leur disposition ». La Ville alloue une enveloppe de plus de 200 000 euros pour mettre en œuvre cette initiative.

Ce défilé haut en couleur rassemble à chaque édition plus de 10 000 personnes de tous les quartiers de la cité phocéenne, et mobilise de nombreux acteurs du tissu associatif et social local. Cette année, le thème du Carnaval est placé sous le signe des Jeux olympiques, dont la flamme a signé une arrivée triomphante sur le Vieux-Port le 8 mai dernier.

carnaval, En images | Dans les coulisses de la préparation du Carnaval de Marseille, Made in Marseille
© Olivia Chaber

Inspiration olympienne

Le cortège des minots fera donc la part belle aux toges athéniennes, aux casques de gladiateurs et autres coiffes aux tons rappelant le flambeau olympique. Pour donner vie à leur imagination, les enfants sont accompagnés par le collectif Chuglu (prononcer « chouglou »), composé de sept artistes marseillais. Un binôme est présent sur chacun des six ateliers pour les aider à réaliser les différentes étapes de confection des costumes.

« Nous sommes des facilitateurs : en partant des idées créatives des enfants, on imagine les déguisements et les décors tous ensemble, précise Pierre-Étienne Ursault, plasticien issu des Beaux-Arts de Marseille. Ce que l’on fabrique varie en fonction des groupes, des envies des enfants, de leur âge… On essaye de leur montrer différentes techniques pour réaliser ce qu’ils veulent ».

Avant de s’emparer des ciseaux, pinceaux et pistolets à colle, chaque groupe esquisse un dessin pour décider des différents éléments à concevoir. En plus des habits, « On va aussi créer des bâtons de GRS en forme de torches, de grandes marionnettes et d’autres éléments à activer pendant le défilé, indique l’artiste fondateur du collectif, prestataire depuis la mise en place du projet.

carnaval, En images | Dans les coulisses de la préparation du Carnaval de Marseille, Made in Marseille
© Olivia Chaber

« C’est du bonheur »

Dans les quartiers Nord, le centre social Val Plan Bégudes propose cette animation pour la troisième année consécutive. « Les enfants sont super fiers de présenter leurs créations à tout le monde, ils se sentent valorisés, témoigne sa directrice, Mina Ghalem. Beaucoup demandent à se réinscrire chaque année ». C’est le cas de Joy, 8 ans, qui a convaincu sa cousine Maëlia de la rejoindre. « Je suis trop contente de faire partie de ce projet, lance cette dernière. J’ai hâte de voir comment ça rendra quand on sera tous ensemble ! ».

Depuis sa mise en place, l’initiative a donné la chance à près de mille enfants de prendre part à la fête. « Ces ateliers, c’est du bonheur. Ça crée du lien social et ça permet de rassembler des personnes très différentes », lance Elisabeth Caruette, directrice de la Maison pour tous Corderie. Pour les enfants de ce centre social situé à quelques pas du quai de Rive-Neuve, le Carnaval, « c’est aussi une fête de quartier ! ».

Pourtant, venant d’autres secteurs de Marseille, « certains petits et leurs familles n’étaient jamais descendus sur le Vieux-Port, relève Ahmed Heddadi. Le vrai but de cette action, c’est qu’ils puissent se dire : « je ne vais pas juste voir le Carnaval, je vais y participer ». C’est un événement fait par et pour les Marseillais ».

Cette année, les enfants et leurs familles ouvriront le défilé devant le théâtre de la Criée. Ils marcheront en tête de cortège aux côtés des chars, pour arriver en premier au niveau de l’Hôtel de Ville, où aura lieu un grand spectacle final. Le départ est donné à 14h30.

carnaval, En images | Dans les coulisses de la préparation du Carnaval de Marseille, Made in Marseille
© Olivia Chaber
Bouton retour en haut de la page

Ne ratez rien de l'actualité
marseillaise avec notre
newsletter gratuite.

Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine
les meilleurs articles de Made in Marseille