À l’issue d’une réunion du groupement d’intérêt public (GIP) sur les projets de transports du plan Marseille en Grand, des études seront lancées pour de nouveaux projets de mobilité, comme des tramways vers Borély et la Valentine, ou l’extension du métro vers Vallon Régny.

Attendue depuis janvier, la réunion du groupement d’intérêt public (GIP) Transports, qui réunit la Ville la Métropole et l’État pour piloter les projets de mobilités du plan Marseille en Grand, s’est enfin tenue ce jeudi 14 mars. L’occasion, d’abord, de faire le point sur les projets déjà actés par cet investissement public qui s’élève aujourd’hui à un milliard d’euros.

Et tenter de se mettre d’accord sur des projets qui patinent encore entre la Ville et la Métropole : le tramway vers la Belle-de-Mai, que la mairie souhaite moins impactant pour le bâti existant ; et le tramway vers la place du 4-Septembre, qui ne convainc pas la municipalité. Si le dialogue a pu reprendre sur ces deux sujets, pas de fumée blanche encore. « Pour l’un comme pour l’autre, la Métropole poursuivra les études approfondies en vue d’apporter des réponses techniques crédibles aux demandes exprimées », indique la Préfecture.

Mais cette réunion a signé la reprise des travaux sur le développement des transports à Marseille. Elle a notamment permis à la Métropole de poser sur la table de nouveaux projets. Comme l’annonce la Préfecture, lors du GIP, « a été acté le lancement de nouvelles études destinées à nourrir les réflexions pour le développement des transports en commun dans la deuxième ville de France ».

Des tramways à l’étude vers Borély et la Valentine

Ainsi, selon l’État, « la Métropole engagera très prochainement les études » pour six projets, qui entreront, potentiellement, dans une seconde phase du Plan, « à horizon 2035 », indique l’intercommunalité.

Comme un nouveau tramway vers l’Escale Borély, en passant devant le parc du même nom. Il s’agirait d’une fusion, ou extension, avec un autre projet déjà à l’étude, le tramway Blancarde-Dromel, qui deviendrait alors : Blancarde – Borély, en passant par Rabatau et l’avenue du Prado.

Des études porteront également sur le prolongement du tramway T1, qui relie aujourd’hui le centre-ville au quartier des Caillols, à l’Est, afin qu’il poursuive sa route jusqu’à la Valentine et sa grande zone commerciale.

nouveaux tramways à l'étude, Des nouveaux tramways à l’étude vers Borély et la Valentine, Made in Marseille
La carte des nouveaux projets à l’étude à horizon 2035

L’extension du métro finalement arrêtée à Vallon Régny

Un projet de métro ressurgit également. Celui de l’extension de la ligne 2, au Sud-Est de Marseille, vers Saint-Loup, prévu dans le Plan de déplacements urbains (PDM). Toutefois, il a été revu à la baisse et les études porteront désormais sur un terminus moins éloigné, à Vallon Régny, avec la création de deux stations.

La Métropole lancera également des études pour deux projets déjà dans les tuyaux dans le cadre du plan Marseille en Grand, comme le prolongement du futur tramway de la Belle-de-Mai jusqu’à Saint-Jérôme, ou encore celui du tramway de la Castellane jusqu’au pôle d’échange de Saint-Antoine.

Hors Marseille, la Métropole annonce également lancer une réflexion sur le projet de Bus à haut niveau de service (BHNS) entre Aix-en-Provence, Les Milles et La Duranne. Des nouveaux projets, pour un horizon encore lointain.

Bouton retour en haut de la page

NEWSLETTER

Recevez le meilleur de l'actualité de la semaine gratuitement !