Aujourd’hui, c’est le top départ de la Fête de la Nature ! Au programme, plusieurs jours d’activités pour mieux connaitre la nature et ainsi mieux la préserver. La région Provence-Alpes-Côte d’Azur est celle qui possède la plus grande biodiversité en France métropolitaine. Raison de plus pour s’en occuper !

A cette occasion, l’Observatoire Régional de la Biodiversité publie 5 fiches sur des espèces emblématiques qui témoignent de l’état de la biodiversité en Provence-Alpes-Côte d’Azur :

  • la tortue d’Hermann, qui ne subsiste plus que dans le Var et en Corse
  • l’outarde canepetière (oiseau de plaine)
  • le castor d’Europe
  • le rhinolophe euryale (chauve-souris)
  • la chouette chevêche d’Athéna

, Fête de la Nature – Apprenez à mieux connaitre les espèces provençales !, Made in MarseilleL’objectif de l’ORB est de faire un état des lieux complet des nombreuses espèces qui font de la région PACA la championne de France (continentale) de la biodiversité mais aussi d’alerter sur leur fragilité.

Avec 85 % des espèces de mammifères de France continentale, plus des 2/3 des espèces de reptiles, plus de la moitié des espèces d’oiseaux, d’amphibiens, d’insectes et de poissons d’eau douce, 41% de la flore menacée de France et plus de 90 % de la flore messicole nationale, la région PACA dispose d’un « concentré exceptionnel de biodiversité ».

5 espèces à découvrir en Provence

L’outarde canepetière a vu sa population décliner à partir des années 70. La Plaine de la Crau est devenue son bastion, la population d’outardes de PACA représente aujourd’hui 40 % de l’effectif national. Les derniers recensements montrent une croissance de l’ordre de 30 % par rapport à ceux de 2008.

Le castor d’Europe ne subsistait plus qu’en Camargue à la fin du XIXe siècle, son effectif en était réduit à quelques dizaines d’individus. Pour éviter sa disparition, il fut protégé dès 1909 dans les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse et le Gard. Grâce à cette protection et plusieurs opérations de réintroduction, ses effectifs sont aujourd’hui en augmentation.

, Fête de la Nature – Apprenez à mieux connaitre les espèces provençales !, Made in Marseille
Le castor © Sylvain Richier

 

Le rhinolophe euryale (réduit à seulement quelques centaines d’individus en PACA) se trouve dans une situation très précaire. La destruction de nombreuses cavités a conduit à une baisse alarmante de ses effectifs depuis la 2e moitié du XXe siècle (70 % de sites perdus ou détruits dans les Bouches-du-Rhône et le Var).

, Fête de la Nature – Apprenez à mieux connaitre les espèces provençales !, Made in Marseille
La Chauve Souris

La tortue d’Hermann est la seule tortue terrestre de France. Son niveau de menace et sa répartition confinée dans le Var (Plaine des Maures) et la Corse en font une espace emblématique de PACA. Dans le Var, la tendance est au déclin notamment sur le littoral. Beaucoup de programmes européens et nationaux ont été développés pour sa conservation. Les sites suivis pendant le programme LIFE montrent une régression de ses effectifs et de ses habitats.

, Fête de la Nature – Apprenez à mieux connaitre les espèces provençales !, Made in Marseille
La tortue d’Hermann

La chevêche d’Athéna a connu en France une baisse des populations de 50 % entre les années 1960 et 2000. Les principaux bastions régionaux sont localisés dans le Luberon, le Comtat Venaissin et la plaine de la Crau. La population régionale est actuellement estimée à 1 500 mâles chanteurs. L’habitat de la Chevêche se composant le plus souvent de prairies, de vergers et de vignobles, elle constitue donc un bon indicateur de la biodiversité des milieux agricoles.

, Fête de la Nature – Apprenez à mieux connaitre les espèces provençales !, Made in Marseille
La chevêche d’Athéna © Martin Steenhaut

Une région Paca menacée par l’urbanisation intensive des espaces verts et agricoles

C’est un paradoxe important à soulever. La région PACA, très attractive s’affiche à la fois comme la plus riche en terme de biodiversité et parmi les plus densément peuplées de France… un dynamisme qui n’est pas sans conséquences pour la biodiversité.

La disparition des espèces est un problème majeur en matière de biodiversité. En région PACA, les 4 premières listes rouges d’espèces menacées répertoriées par la DREAL [Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement] et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur alertent sur la situation des oiseaux nicheurs, odonates (libellules), papillons de jour et flore vasculaire (plantes à fleurs et fougères).

Les résultats permettent d’identifier les principaux enjeux pour l’action régionale :

  • Plus d’1 espèce d’oiseau nicheur sur 3 est actuellement menacée de disparition (parmi lesquels l’aigle de Bonelli, le flamant rose, le héron pourpré, ..) soit 82 espèces.
  • Sur 254 espèces de papillons de jour, 17 sont menacées ou éteintes.
  • 1 espèce sur 7 d’odonates est menacée.
  • Sur les 3 400 espèces de flore régionale qui ont été passées au crible des critères de la liste rouge (65 % de la flore française), près de 11 % sont considérées comme menacées au niveau régional.

L’analyse met en évidence les causes principales de cette régression de la biodiversité régionale : urbanisation et atteinte aux zones humides notamment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !