Le contrat entre la Ville de Marseille et la Safim pour la gestion du parc Chanot arrive à son terme le 31 décembre 2023. La société qui organise la Foire internationale de Marseille est candidate à sa propre succession mais s’inquiète pour l’avenir de ses salariés.

Depuis bientôt 40 ans, la Safim assure la gestion du parc Chanot pour la Ville de Marseille. Mais le contrat arrive à son terme le 31 décembre prochain. La municipalité vient de lancer courant juin un appel d’offres pour trouver son nouveau gestionnaire. La Safim est candidate à sa propre succession.

Le cahier des charges de la Ville, paru le 13 juin, porte sur la gestion du parc Chanot en tant que lieu d’accueil d’évènements, dans la continuité de la mission conduite par la Safim depuis 1985. « Toutefois, une ombre au tableau apparait » soulignent les salariés dans un communiqué de presse du syndicat FO, précisant que « dans sa demande, la Ville de Marseille exprime très clairement la non obligation du prochain délégataire à conserver l’équipe de professionnels en place ». 

Ses 44 collaborateurs tirent ainsi la « sonnette d’alarme » dans un courrier adressé au maire de Marseille et au Préfet le 19 juillet pour alerter sur leur situation. Ils « souhaitent faire valoir leurs droits en tant qu’entité économique autonome ».

Quel avenir pour la Foire de Marseille ?

L’appel d’offres de la Ville de Marseille stipule aussi que la municipalité ne s’interdit pas de mettre fin à l’organisation « de la Foire de Marseille à Chanot » pour créer « un nouvel événement plus innovant, ancré dans le paysage marseillais et provençal, adapté aux attentes des Marseillais et motif de séjour pour une clientèle touristique ». 

« La Foire de Marseille est un événement majeur, tant pour la rentabilité du parc Chanot que dans la qualité de rendez-vous pour les Marseillais » souligne la note de synthèse de l’appel d’offres. La Foire représente en effet à elle seule, plus d’un tiers du chiffre d’affaires annuel des événements organisés à Chanot. « Néanmoins, se pose la question de l’évolution de la Foire, à l’heure notamment ou le digital prend de plus en plus de place dans les achats, et où la recherche de produits locaux et circuits courts est de plus en plus prégnante » précise aussi le document.

La Ville souhaite aujourd’hui accélérer la diversification des activités du parc Chanot « afin d’optimiser l’occupation du site, de l’adapter aux évolutions du secteur, de développer son attractivité et d’améliorer ses équilibres financiers ».

Elle vise aussi une ouverture plus large du site aux Marseillais, en leur permettant d’avoir accès à des espaces publics végétalisés équipés de mobilier urbain de détente et de loisirs, où pourront être organisés plus d’événements accessibles au grand public. 

Bouton retour en haut de la page

Ne ratez rien de l'actualité
marseillaise avec notre
newsletter gratuite.

Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine
les meilleurs articles de Made in Marseille