Situé au sous-sol du centre commercial des Terrasses du Port, un centre de tri intégré permet de classer, sur place, 1700 tonnes de déchets produites annuellement avant leur revalorisation.

Chaque année, le centre commercial des Terrasses du Port à Marseille génère environ 1700 tonnes de déchets. 94 % proviennent de ses 190 commerces, et le reste sont des déchets issus des poubelles de tri. Mais que deviennent ces objets, aliments et matériaux en fin de cycle ?

Cachée au sous-sol du bâtiment se trouve une grande déchetterie intégrée, permettant de traiter sur place plus de 18 flux de déchets : cartons, papier, verre, cintres… Ceux-ci sont ensuite massifiés et réduits en taille, avant d’être réutilisés ou acheminés par des camions vers des centres de revalorisation énergétique.

80 % de déchets revalorisés

À ce jour, « 80 % des déchets produits sont réemployés, recyclés ou revalorisés aux Terrasses du Port », d’après sa directrice, Marie Canton. Soit 1360 tonnes de déchets par an. « Il est extrêmement important de bien trier les déchets afin que la revalorisation soit de la meilleure qualité possible », explique cette dernière.

Dans ce but, le centre commercial travaille avec plusieurs entreprises de réemploi de matériau. « Les petits morceaux de plastiques qui ne peuvent pas être transformés sont brûlés, reprend la directrice. Cela va produire de l’énergie, qui sera transformée en gaz ou en électricité pour chauffer ou refroidir. Le carton va directement à la papeterie, qui en fait du papier recyclé. Mais le meilleur déchet reste celui qu’on ne produit pas : lors de travaux, le matériel informatique ou le mobilier usagé est donné à des associations ».

Insertion professionnelle

Les Terrasses du Port sont accompagnées sur la gestion de leurs déchets par l’entreprise Veolia. Cette initiative s’inscrit dans la démarche RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) du centre commercial, mise en place un an après son ouverture en 2014.

Un partenariat avec l’entreprise d’insertion Elise permet d’employer cinq personnes, dont une en CDI, pour la revalorisation des déchets du centre. Ces agents récupèrent les biodéchets des restaurants pour les descendre directement à la déchetterie. Dans des locaux situés sur chacun des deux étages du centre commercial, les commerçants peuvent « pré-trier » les déchets de leurs magasins avant qu’ils ne soient amenés au local de tri.

Utiliser les biodéchets pour générer de l’électricité

Quant aux biodéchets, « 250 tonnes par an venant des restaurants sont acheminées à la déchèterie Veolia de Septèmes-les-Vallons pour créer du compost, générer de l’eau et du gaz ».

Dès le mois de septembre, le centre devrait renforcer son autonomie énergétique avec l’installation, sur le toit, d’une station de méthanisation. Ce projet, élaboré avec Veolia, permettra de transformer les biodéchets en compost, en eau, et en gaz. Celui-ci pourra être brûlé et transformé en électricité afin d’alimenter les escalators et les lumières du centre.

Bouton retour en haut de la page

Ne ratez rien de l'actualité
marseillaise avec notre
newsletter gratuite.

Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine
les meilleurs articles de Made in Marseille