Le conseil département des Bouches du Rhône était réuni vendredi 25 mars au matin, dans son hémicycle à bord du bateau bleu de l’Hôtel du département à Saint-Just pour voter son budget primitif 2016. Les axes forts qui se dégagent de ce budget sont l’économie et l’emploi, la recherche et l’innovation, mais aussi la culture et la gestion des espaces naturels.

L’économie et l’emploi comme priorité

économie, L’économie et l’emploi comme priorité du Département – Budget 2016 [2/4], Made in MarseillePour Gérard Gazay, maire d’Aubagne et vice-président délégué à l’économie au département, l’économie et la priorité “Nous avons décidé de tracer un cap clair et précis avec les acteurs économiques du territoire afin de mettre l’économie et l’emploi au cœur de notre politique. Nos actions sont tournées à la fois vers celle et ceux qui sont en difficultés, mais aussi avec celles et ceux qui créent des emplois, car nos concitoyens attendent de nous des actions concrètes !

Parmi les principales décisions à retenir pour 2016 : la décision de rapprocher l’offre et la demande sur la question de l’emploi, avec la mise en place d’un nouveau dispositif pour les bénéficiaires du RSA. Pour cela, le CD13 s’engage à associer les équipes d’insertion vers l’emploi avec celles des services économiques. L’objectif est de créer une meilleur synergie entre des services qui ont une mission commune.

L’emploi a d’ailleurs été décliné dans toutes les délégations de compétence. Pour la recherche et l’enseignement supérieur par exemple, il est prévu de développer le soutien à l’entreprenariat des étudiants avec le programme “pépite“.

économie, L’économie et l’emploi comme priorité du Département – Budget 2016 [2/4], Made in MarseilleIl y a dans ce département un problème entre l’offre et la demande. Pour Martine Vassal “Aujourd’hui, on recense 16 000 offres d’emplois non pourvues dans les Bouches du Rhône, alors que nous avons un des taux de chômage les plus élevés du pays. Mais, le RSA ne doit pas être une fatalité ! Nous agissons chaque jour pour rééquilibrer la situation, d’ailleurs nous avons 1000 bénéficiaires du RSA en moins en février 2016 par rapport à l’année précédente.

Pour aller plus loin sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !