Les bornes de jeux vidéo se sont invitées dans plusieurs aéroports d’Europe au cours de l’année dernière avec pour objectif d’améliorer le temps d’attente des voyageurs en leur permettant de s’occuper. Une idée qui va voir le jour également à l’aéroport Marseille Provence dès la fin du mois de novembre !

Découvrez nos autres reportages sur l’aéroport Marseille-Provence

Usagers occasionnels ou réguliers de l’avion, nous nous sommes tous retrouvés au moins une fois à devoir attendre son vol dans le hall de l’aéroport. Et ce temps est parfois bien long. Pour le rendre agréable et que les voyageurs restent sur une note positive au moment d’embarquer, certains aéroports ont misé sur l’installation de bornes de jeux vidéo.

Que ce soit en France ou à l’étranger, le choix s’est porté sur des divertissements rétro, assurés par d’anciens jeux stars des décennies précédentes comme Space Invaders, Pacman, Tetris ou encore Xmen vs. Street Fighter, pour le plus grand bonheur des nostalgiques.

bornes de jeux, Des bornes de jeux vidéos en libre accès bientôt à l’aéroport de Marseille, Made in Marseille
Space Invaders, Pacman ou encore Tetris, des jeux phares des années 1970/1980, se sont invités dans les aéroports.

Des bornes de jeux dans les aéroports parisiens

Depuis l’année dernière, l’entreprise Aéroports de Paris a installé dans ses deux aéroports principaux Paris-Orly et Paris-Charles-de-Gaulle des espaces « Arcade Gaming ». Bornes d’arcades et tables vintage y sont mises à la disposition des voyageurs pour qu’ils puissent se divertir pendant leur temps d’attente.

Pour mettre en place ces espaces de divertissement, Aéroports de Paris s’est associé avec l’entreprise française Neo Legend qui conçoit elle-même ses propres bornes. Cette dernière a fait le choix du rétro dans l’esthétique et les jeux proposés qui rappelle les années 1970/1980, des décennies où les jeux d’arcades sur bornes ont connu leur âge d’or.

Au total, huit de ces espaces sont répartis sur les deux sites phares des aéroports de Paris. Deux à Orly dans le hall 4 Orly ouest et dans la salle 433 Orly Sud. À Charles de Gaulle, il en existe six : dans le hall L porte L24, L32 et L45 ; hall K porte M29 et M45 ; hall 2G en salle d’embarquement. Entièrement gratuits, il serait dommage de se priver de quelques parties de Space Invaders ou de Pacman si vous vous y trouvez !

En Suède, le choix du caritatif

C’est aussi au cours de l’année 2015 que les aéroports d’Arlanda de Stockholm et Landvetta de Göteborg se sont dotées de bornes d’arcade à l’instar des deux exemples parisiens. À la différence que les bornes présentes dans les aéroports suédois servent à récolter des dons pour la Croix-Rouge du pays.

Les jeux sont là aussi rétro puisque l’on retrouve Pacman, Space Invaders ou Galaga. Pour y jouer, les voyageurs doivent utiliser quelques pièces qui seront ensuite reversées à l’association. Et puisque les aéroports grouillent de voyageurs aux nationalités et donc aux monnaies différentes, les bornes acceptent toutes les devises possibles.

Des bornes de collecte étaient jusqu’à présents installées dans les deux aéroports suédois mais ne connaissaient pas vraiment de succès. Celles de jeux vidéo, plus ludiques, ont permis d’augmenter les dons pour la Croix-Rouge suédoise. Une idée innovante pour occuper son temps tout en faisant une bonne action.

Des bornes de jeux aussi à l’aéroport Marseille-Provence

Et si l’aéroport de Marseille-Provence disposait lui aussi de bornes de jeux d’arcade pour occuper son temps de façon ludique et caritative ? Tel va être le cas dès la fin du mois de novembre 2016. Des bornes du célèbre Pacman vont ainsi être installées en partenariat avec la Croix-Rouge. Pour jouer, il suffira d’insérer une pièce de monnaie de son choix. L’ensemble des sommes récoltées sera ensuite reversé à l’association sous forme de dons.

Une idée soufflée à l’aéroport Marseille Provence par l’équipe de Made in Marseille via ce reportage. D’autres projets, comme la végétalisation des halls et des extérieurs, la mise en place d’espaces enfants ou la création d’un sas sensoriel, vont aussi être mis en place dans l’aéroport grâce à la collaboration des habitants.

Plus d’informations dans nos reportages

Par Agathe Perrier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !