Nice fait un pas de plus vers la concrétisation de son projet d’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) portant sur la santé respiratoire et le vieillissement. Le dossier vient d’être présélectionné par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Le CHU de Nice, Université Côte d’Azur, Inria et l’Inserm, ont été présélectionnés par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) en vue de pouvoir fonder un nouvel Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) à Nice.

Ce nouveau pôle d’excellence centré sur les relations entre la santé respiratoire, l’environnement et le vieillissement, pourrait naître à Nice dès lors que le dossier sera accepté après la phase finale, début février, devant un jury international à l’ANR.

« Les changements climatiques sont l’un des défis majeurs pour la santé publique. Notre écosystème niçois est un laboratoire unique qui permet de se projeter sur l’impact des maladies sur les populations en France et en Europe dans les dix années à venir compte tenu du profil démographique, rappelle Christian Estrosi. Nous possédons de nombreux atouts pour atteindre cette labellisation grâce aux infrastructures en biotechnologie reconnues dans toute l’Europe (biobanque accréditée à l’international, imagerie digitale, plateforme de biopsie liquide) ».

Un projet ambitieux pour le territoire

L’ambition de ce projet sera de mettre en place un système permettant de mieux lutter contre les pathologies respiratoires présentes sur le territoire, intégrant un contexte général de dégradation de l’environnement qui s’accélère (réchauffement climatique, pollution atmosphérique, allergène).

Ce projet, baptisé RepirERA, est porté par le professeur Paul Hofman, à l’origine de la découverte d’un test de dépistage précoce du cancer du poumon et responsable du laboratoire de pathologie clinique & expérimentale aux CHU de Nice, le professeur Charles-Hugo Marquette, pneumologue et cancérologue au CHU de Nice et plus d’une centaine de chercheurs d’Université Côte d’Azur, d’Inria et de l’Inserm et de médecins du CHU.

Il sera dédié à plusieurs maladies : la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), les fibroses, la mucoviscidose et les cancers pulmonaires.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !