Une concertation sur la refonte du réseau de bus de la RTM à Marseille, Allauch, Plan-de-Cuques et Septèmes-les-Vallons se tiendra du 15 décembre au 28 février, pour une consolidation du projet final d’ici juin 2023.

La Métropole Aix-Marseille-Provence annonce l’ouverture d’une concertation publique en vue d’une refonte du réseau de bus à Marseille, Plan-de-Cuques, Allauch et Septèmes-les-Vallons. Une proposition, conçue en lien avec les services de la Régie des transports métropolitains (RTM), doit être complétée en intégrant les retours des habitants.

Dès la mi-décembre, une plateforme participative devrait permettre de découvrir la carte interactive du projet de nouveau réseau et de s’exprimer. Des « boîtes à idées » doivent également être déployées dans chaque mairie et mairie de secteur.

Mi-janvier, des équipes missionnées devraient aller à la rencontre des habitants des communes concernées pour présenter le projet. Quatre forums d’échanges en soirée ainsi que trois ateliers thématiques d’approfondissement compléteront le dispositif jusqu’à la fin février 2023.

Mise en service prévue en 2025

L’évolution proposée doit passer par « un renforcement de l’offre, un maillage du territoire pour plus d’intermodalité autour des gares et des pôles d’échanges, des bus plus performants pour une meilleure qualité du service, avec l’aménagement des infrastructures », selon un communiqué de la Métropole.

Un bilan doit être dressé courant mars 2023, qui permettra d’identifier les évolutions attendues du projet afin d’alimenter les études complémentaires. Une seconde phase de travail avec les équipes de la Métropole, des techniciens de la RTM et des représentants des communes concernées permettra d’intégrer les retours des voyageurs pour aboutir à une version définitive du projet, en juin 2023.

Les deux institutions disposeront alors de 18 mois pour préparer la « bascule » vers le nouveau réseau. Il s’agira de « créer de nouveaux pôles d’échanges, d’implanter les nouveaux points d’arrêt, d’aménager des voies réservées ou de modifier des carrefours pour faciliter la circulation des bus, et permettre ainsi une meilleure cohabitation avec la voiture et les vélos ».

La RTM prévoit, de son côté, de « construire les 350 grilles horaires du nouveau réseau, d’acheter des bus supplémentaires (électriques), de former tous ses agents aux nouvelles lignes et de mettre à jour toute la signalétique ». L’objectif étant la mise en service de ce nouveau réseau début 2025.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !