C’est une première en France à cette échelle. À Marseille, un réseau de fibre sera pré-installé dans l’ensemble du futur quartier des Fabriques à Euroméditerranée. Tous les logements disposeront d’un accès à internet pour 6 euros par mois.

« Tous les logements du quartier des Fabriques seront pré-équipés de la fibre avec une box internet, ainsi que la télévision par satellite. Le tout pour 6 euros par mois, inclus dans les charges ». C’est ce que nous annonce Jérôme Sauvage, directeur technique et innovation chez Bouygues Immobilier.

Le groupe est à la manœuvre, en tandem avec Linkcity, pour créer ce futur « écoquartier » de 14 hectares qui commence à sortir de terre au Nord de Marseille. Il vise la création de près de 2 500 logements neufs dans le cadre de l’opération d’intérêt national Euroméditerranée.

Ainsi, dès leur emménagement, les futurs locataires auront accès à internet ainsi qu’aux chaines de télévision nationales et internationales. Une solution innovante et une première à l’échelle d’un grand quartier urbain en France.

« C’est une première à cette échelle en France »

Jérôme Sauvage explique avoir cherché une solution pour « lutter contre la fracture numérique ». Elle est venue des stations de ski isolées « où les grands opérateurs nationaux ne venaient pas poser la fibre ». Laissant ainsi la place à des opérateurs plus modestes pour innover.

La société Net&You s’est ainsi positionnée à Courchevel dès 2012. Elle se définit comme « pionnier du raccordement par fibre optique dans les endroits reculés » et propose de contourner les problèmes d’éligibilité des particuliers auprès des fournisseurs d’accès traditionnels, en créant un réseau unifié pour des zones entières.

Le PDG du groupe, Olivier Fabre, a trouvé un terrain de jeu idéal aux Fabriques. « C’est très rare les projets de logements neufs de cette taille. Ça nous permet d’équiper entièrement un immense quartier urbain. C’est une première à cette échelle en France ».

« Les offres low-cost n’existent pas pour internet »

Ainsi, tous les logements proposeront une box internet « avec un débit de 10 mégabits par seconde » reprend Jérôme Sauvage de Bouygues Immobilier. Un débit inférieur à celui affiché par les grands fournisseurs d’accès « mais rarement réel, poursuit-il. On a évalué que cela convient largement aux usages familiaux ».

Le prix, « compris dans les charges de copropriété », est quant à lui bien inférieur à ceux du marché, qui oscillent entre 25 et 35 euros. « Les offres low-cost n’existent pas pour internet. C’est ce qu’on veut proposer aux futurs habitants. Low-cost sur le prix, pas sur le service ». Ce dernier se traduit par exemple par une maintenance intégrée avec une « garantie de rétablissement de ligne sous 48 heures ».

Mais aussi avec la télévision par satellite. « Avec l’installation d’un seul jeu de paraboles pour tout le quartier », fini les paraboles sur les balcons, la fibre se chargera de dispatcher à tous les logements le flux des « chaines nationales de la TNT. Mais aussi des bouquets internationaux, avec les chaines africaines, asiatiques, turques, du Moyen-Orient… », énumère le représentant de Bouygues Immobilier. « Le tout compris dans les 6 euros mensuels ».

Un réseau pour les regrouper tous

La création entière d’un quartier neuf permet donc d’équiper ce grand ensemble d’un réseau de fibre qui va bien au-delà de l’usage internet. « La téléphonie, internet, les interphones, les alarmes, les caméras de surveillance, la télévision… Tous ces services passeront dans un seul câble de fibre », explique le fondateur de Net&You. « Ce qui simplifie le réseau, avec de meilleures performances », affirme-t-il.

Mais en pré-équipant le quartier d’un tel réseau multi-services, la société s’offre à long terme une place de choix auprès de nombreux futurs clients potentiels. Sociétés de vidéo-surveillance, fournisseurs d’interphones, services de gestion connectée des bâtiments… Ils pourront se tourner vers Net&You au lieu d’avoir à déployer un nouveau câble pour chacun de leur service.

Un monopole ? Le terme est loin de convenir à Olivier Fabre. « Au contraire, j’encourage la concurrence. Tous les acteurs pourront évidemment déployer leur propre réseau. Y compris bien sûr, les autres fournisseurs d’accès à internet. Ça nous oblige à rester compétitif, c’est positif ».

Il fait également valoir l’argument énergétique. « Concentrer tous les services dans un seul câble de fibre nécessite beaucoup moins d’électricité que la multitude de câbles en cuivre traditionnels », affirme-t-il.

fibre, Aux Fabriques, la fibre pré-installée dans les logements contre la fracture numérique, Made in Marseille

Les Fabriques face au défi de l’inclusion sociale

Nouvelle école, une « rue des activités », médiathèque, régulation de la température des logements par thalassothermie, végétalisation et désimperméabilisation des sols et espaces publics… Les porteurs du projet du futur quartier des Fabriques affichent de hautes ambitions écologiques et sociales en le présentant comme un modèle de « ville durable méditerranéenne ».

Ils mettent l’accent sur l’inclusivité, notamment sociale, alors que des habitants craignent une gentrification massive de ce territoire historiquement populaire. Les quatre premiers projets de logements en construction proposent entre 30 % et 70 % de biens à vocation sociale (en location ou accession).

Ce solution d’accès à internet à bas prix compris d’office dans les logements est un point parmi d’autres visant à favoriser la mixité sociale dans ce quartier neuf. L’avenir dira si le pari est réussi.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !