Cécile et Sébastien ont transformé un ancien kiosque à journaux, fermé depuis des années, boulevard de la Corderie, en petite épicerie italienne de bord de route. La spécialité à la Une : la puccia !

Au 123 boulevard de la Corderie, il y a de l’agitation. Depuis quelques jours, le kiosque à journaux qui avait baissé le rideau depuis six ans, a repris vie. La presse quotidienne et les magazines qui occupaient autrefois l’espace ont pourtant disparu. Place aujourd’hui aux sandwiches fait maison d’inspiration italienne et à une épicerie fine avec des produits du terroir. Une reconversion originale comme il en existe d’autres dans la cité phocéenne.

Fleuriste, torréfacteur, glacier, bar à ongles, bar à gourdes… les kiosques à journaux n’ont pas fini de se réinventer au profit de micro-entrepreneurs. Ces dernières années à Marseille, d’anciens kiosques à journaux, éprouvés par le désintérêt des lecteurs pour la presse papier traditionnelle, ont été reconvertis en commerces de proximité. Une manière de redynamiser l’économie locale.

Le produit phare chez Gazette : la puccia

Cécile et Sébastien, amis de longue date, ont toujours eu envie de lancer un projet ensemble autour de la restauration. C’est ainsi qu’ils ont répondu, « sans trop y croire », à l’appel à projets lancé par la Métropole Aix-Marseille-Provence pour offrir une seconde vie au kiosque boulevard de la Corderie.

Et leur concept de puccia, ce pain italien cuit au feu de bois, de la région des Pouilles, a séduit l’institution. Préparé avec une pâte proche de la pâte à pizza, ces pains sont garnis de produits locaux et de saison. « Nous voulions quelque chose qui ressemble à une épicerie de bord de route italienne », confie Cécile, sa casquette noire estampillée Gazette vissée sur la tête.

C’est le nom qu’ils ont choisi pour leur petit commerce, en clin d’œil aux grandes heures de la presse. « Au début, on voulait même appeler nos sandwiches du nom de périodiques, mais on s’est vite rendu compte que personne ne connaissait, mais ils sont emballés dans un papier qui rappelle les journaux », lance depuis le comptoir, cette ancienne directrice artistique. Elle a décidé de lâcher, sans regret, le monde de la publicité et l’univers de la mode pour une aventure culinaire, plus épicée.

kiosque, Gazette, un ancien kiosque à journaux transformé en épicerie et sandwicherie italienne, Made in Marseille

Le best-seller, la puccia aux boulettes de viande

Chez Gazette tout est fait maison. La jeune cheffe d’entreprise pioche dans les recettes de sa grand-mère pour mitonner ses puccias, à l’image du traditionnel sandwich aux boulettes de bœuf, crème de parmesan, provola fumée, basilic et sauce tomate. Déjà un best-seller !

L’Italie est aussi à l’honneur avec la puccia, mortadelle à la truffe, crémeux de pistache, tomates confites, tomates fraîches et épinards frais. Le tout dans du pain artisanal de chez Ludivine, la boulangerie du quartier, qui régale également d’autres enseignes.

Attaché à une cuisine de tradition, Sébastien n’hésite pas à « twister » les préparations avec d’autres influences d’ici ou d’ailleurs. On retrouve par exemple, le Mexique et l’Asie dans le sandwich poulet poché au citron vert et combava, crème d’avocat, épinard frais, crème fraîche et pico de gallo (tomates oignons, coriandre). « On a même un peu les États-Unis avec le pulled pork (effiloché de porc), cuit lentement plusieurs heures et sa sauce barbecue maison » présente l’ancien DJ qui a fait le tour du monde.

Gestionnaire de plusieurs restaurants, notamment à Bali et Marseille, de son « chez lui », Sébastien en rêvait depuis longtemps. Et il ne cache pas sa joie de cuisiner pour le plus grand bonheur des habitants du quartier. « Ils nous ont fait un très bel accueil », racontent les deux amis, lorsqu’une passante fait une halte. « Je suis fille de restaurateur, alors quand je vois ce genre d’initiative plutôt que de voir ce kiosque fermé, je ne peux qu’être contente et les soutenir », confie-t-elle, promettant de revenir goûter les spécialités.

Chez Gazette, les bocaux de légumes frais et bios, provenant d’une petite exploitation familiale près d’Arles font aussi la Une. La charcuterie et le fromage font aussi les gros titres. « Et puis on va rentrer dans l’hiver, on va sortir la tartiflette et la raclette. Eh oui, on ne peut pas lutter contre le fromage », blague Sébastien. Dans quelques semaines, un sandwich végétarien fera également son apparition, histoire de varier les plaisirs « et parce qu’on a envie de cuisiner ce que l’on aime ».

kiosque, Gazette, un ancien kiosque à journaux transformé en épicerie et sandwicherie italienne, Made in Marseille
Cécile et Sébastien tiennent désormais “Gazette”, au 123 boulevard de la Corderie, à Marseille. © N.K.

> Gazette, 123 boulevard de la Corderie. Ouverts tous les midis, du lundi au samedi.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !