Ramasser les déchets avec l’aide des oiseaux, c’est le pari de la start-up provençale Birds For Change qui développe une poubelle intelligente.

Depuis deux ans, Jules Mollaret et Thibault Cour ont crée Birds For Change, une start-up basée à Aix-en-Provence qui développe une nouvelle poubelle intelligente, la Bird box.

Lutter contre la pollution en éduquant des oiseaux sauvages, cela peut paraître fou. La pandémie a fait réfléchir Jules et Thibault qui, après des mois de recherche, ont trouvé la solution grâce à l’aide des corvidés. Comme le corbeau par exemple, une espèce bien connue pour sa grande intelligence, mais aussi les pies, corneilles et geais des chênes, créant ainsi la première solution de collaboration inter-espèces.

Une poubelle intelligente qui récompense les oiseaux

Le prototype, en cours de développement, est doté d’une caméra qui détecte la présence d’un oiseau sur la plateforme où sont disposés différents types de micro-déchets, pas trop lourds pour pouvoir être transportés facilement. Au moment où le déchet tombe dans le trou, l’oiseau reçoit une récompense alimentaire.

L’animal, intelligent, va très vite comprendre qu’à chaque fois qu’un déchet tombe dans le trou, il va être récompensé. C’est ainsi qu’au fur et à mesure la start-up prévoit que le corvidé aille lui même chercher les déchets qui jonchent le sol aux alentours des poubelles.

Le but des deux fondateurs est aussi de sensibiliser la population à lutter contre la pollution. Encore en phase d’expérimentation, quatre Bird box sont actuellement déployées en France, deux à Paris au Jardin des Plantes avec les chercheurs du Museum national d’Histoire naturelle et avec l’ICAD, une à Strasbourg en partenariat avec le CNRS et l’INRA, et la dernière à l’Europôle de l’Arbois, où se situe la start-up provençale.

Bird box, Vidéo | La Bird box, une poubelle qui récompense les oiseaux ramasseurs de déchets, Made in Marseille
Jules Mollaret, co-fondateur de Birds For Change

« 4 millions de corbeaux tués chaque année en Europe »

La solution de Birds For Change remet en cause « la sixième extinction de masse » défend le jeune fondateur Jules Mollaret. Les corvidés, et notamment les corbeaux, occasionnant des dégâts sur les cultures, ont toujours été la cible des agriculteurs. En ville, ce sont les nuisances sonores et les fientes qui perturbent les habitants.

Pourtant, le prototype de la Bird box attire déjà de nombreuses collectivités locales. Appâtés par le distributeur de nourriture, les oiseaux pourraient devenir de plus en plus nombreux en ville. « Les corbeaux, par exemple, sont des oiseaux territoriaux, ils ne dorment jamais au même endroit. Les Bird box en ville ne vont pas créer un problème de surpopulation » assure Jules.

Bird box, Vidéo | La Bird box, une poubelle qui récompense les oiseaux ramasseurs de déchets, Made in Marseille
La Bird box est équipée d’un système intelligent pour détecter les oiseaux

Une commercialisation en 2023

La start-up fabrique ses prototypes en 3D à partir de matériaux bio-sourcés et biodégradables. Après le déploiement de trois bird box en métropole, Birds For Change est encore en phase expérimental.

D’ici l’été 2023, la start-up espère pouvoir commercialiser ses prototypes, fabriqués à Nantes, aux collectivités locales, métropoles et communes dans tout le pays.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !