Josiane, c’est le nom du premier alcool marseillais à base d’agaves récoltés sur le Frioul et dans les Calanques. Le collectif REVEEAL, à l’origine du projet, s’est associé à l’Atelier Ferroni pour élaborer une édition collector vieillie en fût de chêne.

Vous vous souvenez peut-être de Josiane, l’alcool fabriqué en distillant des agaves arrachés sur les îles du Frioul dont nous vous avions parlé sur Made in Marseille. Ce projet un peu fou, lancé par le collectif REVEEAL, avait pour but de revaloriser cette espèce végétale exotique et invasive sur nos côtes méditerranéennes.

En 2020, une première récolte de deux tonnes de cœurs d’agaves, réalisée en partenariat avec le Parc national des Calanques dans le cadre du programme Life Habitats, avait permis de produire 100 bouteilles de distillat d’Agave americana marseillaise à l’Atelier du bouilleur à Autignac, dans l’Hérault.

50 bouteilles en édition limitée

50 de ces bouteilles ont été confiées en juillet 2021 à l’Atelier Ferroni, chai de vieillissement et de production de rhum proche du Vieux-Port. L’atelier-boutique est spécialisé dans l’import de spiritueux qui sont ensuite vieillis en fût. « On leur a demandé de faire la même chose avec Josiane », lance Axel Schindlbeck, designer allemand à la tête de REVEEAL.

La Josiane a donc pu se la couler douce pendant 12 mois dans des barriques en fûts de chêne français, comme cela se pratique au Mexique avec le mezcal ou la tequila « añejo », vieillie en barriques pendant un à trois ans selon la norme officielle de la tequila.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Josiane (@josianelespritdagave)

« J’ai sorti mon rhum tourbé des petits fûts de 56 litres et j’y ai mis l’eau-de-vie d’agave, afin qu’elle prenne le côté “fumé” de ce rhum », explique Aurélien Mondon, maître de chai de l’Atelier Ferroni. Je n’avais jamais pensé à travailler avec ce type d’alcool. C’est intéressant car ce sont des produits très aromatiques, que l’on n’a pas l’habitude de goûter », confie le responsable de la cave.

Le résultat, un spiritueux d’agave añejo à 45 % d’alcool, embouteillé en juillet 2022, « herbacé avec une note fumée arrondie par le fût de chêne ». Pour Axel, ce processus donne à Josiane « une teinte ambrée avec un fort goût d’agave ».

100 kilos d’agaves pour 35 cl de distillat

Depuis cette expérimentation, le laboratoire de design REVEEAL a mené une deuxième campagne d’arrachage d’agaves envahissant la ligne de chemins de fer de la Côte bleue. Cette fournée a donné naissance à un « spiritueux des cheminots » en septembre 2021.

Mais la prochaine cuvée issue d’agaves des Calanques n’est pas prévue pour tout de suite, leur récolte et leur distillation demandant des moyens importants et des conditions climatiques particulières. À savoir qu’il faut une agave de taille moyenne d’environ 100 kilos pour produire une bouteille de 35 cl. Seul le cœur de la plante est exploitable, environ un cinquième de son poids.

Le prochain ramassage aura lieu sur les terres d’un vigneron près de Béziers à la fin de l’été prochain « pour un taux de sucre idéal », révèle Axel Schindlbeck.

Plus d’informations

Édition limitée de 50 bouteilles de 35 cl. 45 % d’alcool.
Prix 120 € + frais de livraison sur la boutique en ligne de Josiane.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !