Des jeunes de quartiers prioritaires vont courir le Marseille-Cassis, ce dimanche 30 octobre, aux côtés de salariés. Objectif ? Collecter 15 000 euros pour financer l’accompagnement vers l’emploi de 15 personnes en 2023.

5 jeunes des quartiers de Malpassé et de la Belle de Mai, accompagnés vers l’emploi par l’association Massajobs, et 10 salariés (5 de l’entreprise ITCOM Services et 5 de Massajobs) courront ensemble la Foulée de l’Emploi à l’occasion des 20 km du Marseille-Cassis le 30 octobre prochain.

Depuis 7 ans, Massajobs propose des événements, des rendez-vous, des déjeuners ou sorties pour créer la rencontre entre professionnels et personnes issues des quartiers prioritaires de la ville. L’idée ? « Provoquer un changement de regard mutuel ».

La naissance de la Foulée de l’emploi

L’histoire de la Foulée de l’Emploi commence le 7 mai 2021, à l’occasion d’une réunion organisée par Massajobs pour créer des passerelles entre le monde du travail et les entreprises. Ce jour-là, les jeunes qu’elle accompagne sont au contact de professionnels dans les locaux de l’entreprise ITCOM Services, spécialisée dans la sécurisation et la maintenance de vos systèmes et données informatiques. « À l’issue de la matinée, Guilhemette, salariée d’ITCOM Services, lance à l’ensemble des participants : “Et si nous courions ensemble le Marseille-Cassis ?”. »

La Foulée de l’Emploi était née et quelques semaines plus tard 10 coureurs prennent le départ de la course. Et Guilhemette est naturellement au rendez-vous : « Courir pour Massajobs permet de changer de regard sur ces jeunes. Je suis admirative devant leur volonté de s’intégrer professionnellement ! », confie-t-elle.

Une course sportive, solidaire et fraternelle

Cette année, pour la deuxième édition de l’événement, 16 coureurs prendront le départ et tenteront de relever un triple défi : sportif, solidaire et fraternel. « Il s’agit tout d’abord d’une performance sportive qui leur a demandé un entraînement régulier », explique l’association présente dans deux quartiers de la cité phocéenne : Malpassé, à la cité des Lauriers (13e), et la Belle de Mai, au Boulevard National (3e).

Pour Iman, qui habite la cité des Lauriers, « c’est une occasion unique de se faire des amis, du réseau et de créer des liens à travers le sport et l’entraide ». L’éducateur sportif, fraîchement diplômé, a entraîné l’ensemble du groupe à l’occasion de deux footings collectifs. Il sera aux côtés de la team sous les couleurs de Massajobs, « car cette association mérite d’être mise en lumière, parce qu’elle aide les autres et les pousse vers l’avant ! ». Et Ichem d’ajouter : « La Foulée de l’Emploi est un dépassement de soi-même ! Et tout ça, accompagné d’une équipe de personnes de différents milieux ! »

Marseille-Cassis, Ils vont courir le Marseille-Cassis pour financer l’accompagnement à l’emploi, Made in Marseille
© Massabojs

15 000 euros pour financer l’accompagnement à l’emploi

Au-delà du défi sportif, la Foulée de l’emploi est un événement solidaire. Les 16 coureurs souhaitent mettre en lumière le travail opéré par Massajobs en faveur « de l’accès à l’emploi et du développement du pouvoir d’agir des personnes et des organisations. C’est l’expression, mais c’est le socle théorique de l’accompagnement proposé par l’association : une méthode qui, par du questionnement, cherche à favoriser l’action, la prise de conscience des moyens et ressources dont chacun dispose pour gagner en capacité d’agir sur ce qui est important pour soi », explique l’association.

Dans cette perspective, les coureurs essaieront de récolter des fonds au bénéfice de l’association via une campagne de crowdfunding. Les 15 000 euros d’objectif financeront l’accompagnement par l’association de 15 personnes en 2023.

 

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !