La Ville de Cannes a présenté ce vendredi 23 septembre son projet de réaménagement pour la Croisette. Un chantier de 160 millions d’euros, avec aux manettes le cabinet d’architecture de Roland Castro.

« La Croisette réinvente sa légende », voilà en quelques mots le slogan choisi par la mairie pour annoncer son nouveau projet. Sol revêtu de rouge pour rendre hommage au tapis rouge du Palais des festivals, nouveaux aménagements, nouveau mobilier, la Croisette va subir un gros lifting. Montant estimé : 160 millions d’euros.

La Ville a choisi l’atelier d’architecture Roland Castro pour piloter le projet aux côtés notamment du cabinet d’architecture norvégien Snohetta, qui a réalisé, entre autres, l’entrée du Mémorial du 11 septembre à New York et le nouveau siège du groupe Le Monde à Paris.

« La Croisette est à la fois haut de gamme et populaire, elle est un lieu de vacances, de sport, mais aussi de business. Elle accueille des événements leaders dans le monde. Elle est un brassage permanent. Elle est un lieu de vie » détaille David Lisnard, maire LR de Cannes.

Croisette, La Ville de Cannes dévoile les images de la future Croisette prévue dès 2025, Made in Marseille
La future Croisette rénovée © DR / AU Roland Castro & Snøhetta AURC / MIR

Une rénovation de 2,6 km

Resté dans son jus pendant 60 ans, le boulevard le plus mythique de la Côte d’Azur va changer d’allure. L’ensemble du mobilier sera changé et la voirie, rénovée. Le parti-pris fort d’une pierre rouge sur le sol de la route aux espaces piétons, est pensé pour rendre hommage à la couleur du tapis des marches du Palais des festivals et la roche du massif de l’Estérel.

Des bancs en béton formant des vagues seront installés le long de la promenade piétonne. Et un “théâtre de la mer” sera aménagé pour permettre aux passants de s’installer pour admirer le soleil qui se couche derrière le massif de l’Estérel.

Croisette, La Ville de Cannes dévoile les images de la future Croisette prévue dès 2025, Made in Marseille
Le théâtre sur la mer © DR / AU Roland Castro & Snøhetta AURC / MIR

Un réseau souterrain de thalassothermie

Le projet prévoit aussi le renforcement de la vidéosurveillance, l’amélioration de l’éclairage nocturne, la sécurisation des chaussées et traversées piétonnes.

Le budget total, à la charge de la ville et de l’agglomération, comprend une phase préliminaire sur les réseaux souterrains pour près de 40 millions d’euros. Ces travaux sous-terrains seront l’occasion de créer un réseau de thalassothermie qui permettra de récupérer l’énergie calorifique de la mer pour alimenter les bâtiments de la Croisette en chaud et en froid.

La livraison de la première tranche est prévue pour 2025.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !