À Avignon, l’entrePôt est la première coopérative innovante et circulaire. Elle propose aux entreprises vauclusiennes du vrac et la collecte des biodéchets.

Faire le lien entre les producteurs locaux et les entreprises (épiceries vrac, cantines scolaires, restaurants…) pour limiter les déchets et le plastique, telle est la mission de L’entrePôt. L’objectif de cette entreprise, basée à Avignon, est de créer un écosystème circulaire local pour proposer une alimentation durable et réduire la consommation des ressources.

Distribution de produits bio locaux, valorisation des biodéchets en compost utilisable par les producteurs, coordination d’une filière zéro déchet… « Le concept de l’entreprise, c’est une boucle circulaire de la fourche à la fourchette pour un retour à la terre. On va chercher des produits chez des producteurs de la région dans des conteneurs réutilisables », détaille Lucie Tisserand, co-fondatrice de l’entreprise.

entrePôt, À Avignon, l’entrePôt valorise la filière bio, locale et zéro déchet, Made in Marseille
L’objectif est de créer un écosystème circulaire local pour proposer une alimentation durable et réduire la consommation des ressources. © L’entrePôt

« Favoriser un retour à la terre »

Cette ingénieure en agroalimentaire a souhaité « favoriser un retour à la terre » après 20 ans passés dans ce secteur. « Je consommais du zéro déchet, du bio, je limitais ma consommation industrielle … », se souvient-elle. Autant d’aspects que l’on retrouve dans l’entreprise qu’elle a créée il y a moins d’un an avec Isabeau Gaillard, créatrice de cyclocompost, une entreprise qui récupère des biodéchets chez des restaurateurs pour en faire du compost dans des fermes urbaines à Avignon, et Céline Laplanche, fondatrice d’une épicerie en vrac.

Elles ont par la suite été rejointes par Lionel Tribollet, fondateur de Jus Pur Lab. En échange d’un financement, l’entrePôt a acheté une laveuse de bouteilles en verre pour qu’il puisse venir nettoyer son matériel. Un moyen pour Jus Pur Lab de réutiliser les bouteilles au lieu de les jeter et pour la coopérative de diversifier son offre. « On propose également les services de cette machine aux festivals sur Avignon », indique l’ingénieure.

entrePôt, À Avignon, l’entrePôt valorise la filière bio, locale et zéro déchet, Made in Marseille
Ces fûts bleus de 220, 120 ou 60 litres permettent de collecter les matières premières (pâtes, riz, lentilles, pois cassés…). © L’entrePôt.

Les commandes sur-mesure pour limiter le gaspillage

À eux quatre, ils ont eu l’idée de créer cette entreprise pour favoriser la filière courte d’approvisionnement en produits locaux et bio. La coopérative s’occupe d’aller chercher les produits chez des fournisseurs locaux et livre les commandes directement à ses clients. Le tout dans un rayon de 100 kilomètres autour d’Avignon. Une façon de favoriser le circuit court et local.

Toutes les commandes sont faites sur-mesure pour limiter le gaspillage. « On est la première entreprise en France à faire ça. Notre activité ne génère aucun déchet plastique ou carton. On veut faire passer le message qu’on peut approvisionner sans créer de déchets en faisant autrement et que les entreprises puissent prendre en compte les enjeux de la transition écologique dans leur logique d’approvisionnement », explique Lucie Tisserand.

Les commandes sont transportées et livrées dans des caisses en plastique recyclable. Le cercle vertueux ne s’arrête pas là. Régulièrement, l’entreprise récupère les biodéchets de ses clients restaurateurs ou traiteurs pour les amener chez des maraîchers locaux et créer du compost.

entrePôt, À Avignon, l’entrePôt valorise la filière bio, locale et zéro déchet, Made in Marseille
L’activité génère aucun déchet plastique ou carton. © L’entrePôt.

L’entrePôt alimente toutes les écoles de Saint-Rémy-de-Provence

Depuis sa création en mai 2021, l’entrePôt compte déjà une trentaine de clients, dont des communes avoisinantes comme Saint-Rémy-de-Provence. Très attachée à la bonne alimentation des enfants, la mairie y consacre des moyens humains et financiers. « Dans nos cantines, tout est fait maison. C’est une grande fierté », précise Thierry Vanbiervliet, coordinateur des restaurants scolaires de Saint-Rémy-de-Provence.

Pour fournir les cantines scolaires, qui possèdent toutes la mention excellence, la plus haute délivrée par l’organisme de certification Ecocert, Thierry Vanbiervliet est à la recherche de ce qui se fait de mieux. Il a été le premier client de la coopérative avignonnaise. « Dès qu’ils se sont installés, on n’a pas hésité. C’est que du local du bio et du vrac. Ça va parfaitement dans notre projet ». L’entrePôt approvisionne ainsi une crèche, deux écoles maternelles et deux écoles primaires de Saint-Rémy-de-Provence, soit la totalité des établissements scolaires de la commune.

Le fait de soutenir le circuit court a un impact positif sur l’environnement, mais également sur l’économie locale. « On a une vision sociale de notre entreprise, poursuit Lucie Tisserand. Elle génère des emplois locaux qui peuvent être destinés à des personnes en situation de handicap ou encore pour des gens en réinsertion par exemple ».

entrePôt, À Avignon, l’entrePôt valorise la filière bio, locale et zéro déchet, Made in Marseille
L’équipe du collège Jean-Giono à Orange. © EntrePôt.

Inspirer d’autres départements

Financé et accompagné par Initiative Terres de Vaucluse, l’entrePôt a récemment été récompensé pour son impact positif sur l’environnement, les territoires et la société et leur innovation par le réseau Initiative France, premier réseau associatif de financement et d’accompagnement des entrepreneurs.

Lauréat du « Prix Initiatives Remarquables 2022 », l’entrePôt a reçu une dotation financière de 4000 euros pour continuer de se développer et renforcer la filière locale autour d’Avignon. Une somme réinvestie dans la coopérative. « Notre objectif est d’inspirer d’autres communes, d’autres départements pour faire comme nous », ambitionne la co-fondatrice de l’entrePôt.

entrePôt, À Avignon, l’entrePôt valorise la filière bio, locale et zéro déchet, Made in Marseille
Lucie Tissserand, co-fondatrice de l’entrePôt, reçoit le prix Impact Territorial 2022 remis par le Réseau Initiative France.
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !