Le centre de sport et de bien-être IÓ, à Marseille, organise une soirée autour de la préservation des océans intitulée « J’agis pour ma mer », jeudi 23 juin. Au rendez-vous, pop-up, expositions, stand-up écolo et interventions des acteurs impliqués dans la protection marine. Une sorte de bouteille à la mer… pour informer, sensibiliser et agir !

Cette soirée est née de belles rencontres. D’abord, lorsque l’artiste-plasticienne italienne Greta Boato vient taper à la porte de IÓ, ce temple du bien-être et du sport, en plein cœur de Marseille. Il n’est pas rare que des toiles et photographies habillent les murs de ce centre atypique, géré par la chorégraphe et danseuse, Bénédicte Alcalá et son époux Serge.

Dans ce lieu, au carrefour de belles énergies, il n’est pas rare non plus que des événements soient organisés autour d’une cause ou d’une thématique forte toujours dans une volonté d’interactions et d’actions.

« Le monde du silence gueule »

Le travail de Greta Boato, spécialiste de la linogravure, est inspiré des fonds marins et cette faune qui la peuplent. « Les créatures marines sont les animaux les plus oubliés et en même temps ceux qui souffrent le plus à cause de l’exploitation de l’homme, avec des conséquences catastrophiques pour l’environnement. Les poissons sont les victimes muettes d’un progrès qui ne laisse pas la place à l’éthique, et qui, en même temps, nous cache et manipule la réalité des choses », déplore Greta Boato.

Des propos qui font largement écho au spectacle « Le monde du silence gueule ! ». Parce que les « habitants des océans en ont assez de se taire. Ils organisent un plateau de stand-up pour venir s’adresser aux humains ». Une idée mise en scène de l’ancien « Robins des Bois », Pierre-François Martin-Laval et signé de la comédienne, réalisatrice et auteur Julia Duchaussoy et de son partenaire sur scène Franck Lorrain.

Ce spectacle drôle, poétique et pédagogique, parle naturellement à Bénédicte Alcacá, qui voit l’opportunité de créer une manifestation autour de ce « sujet qui nous tient à cœur. Nous sommes révoltés par ce qu’il se passe sur les plages et dans la mer », exprime la chorégraphe.

Ces acteurs engagés dans la protection des océans

Ainsi est né « J’agis pour ma mer », à laquelle se sont associées des structures qui militent au quotidien pour la préservation de l’environnement et des fonds marins, à l’instar de Clean My Calanques. Connue pour ses grandes opérations de ramassage, l’association utilise souvent des moyens détournés et décalés pour faire passer ses messages de sensibilisation. Pour exemple, le clip « Cleaner Organisé », inspiré de « Bande Organisée », du rappeur marseillais Jul. Un remix écolo aux paroles engagées qui a fait un carton sur les réseaux sociaux en 2020.

Comme son nom l’indique, Wings of the Ocean, engagé dans la préservation des océans abordera ses différentes actions et missions, dont la dernière en date. Après s’être déployé en Méditerranée avec leur premier navire baptisé le Kraken, Wings of the Ocean s’étend sur la côte Atlantique, avec son voilier « Scylla ».

Women for Sea embarqueront le public dans leurs aventures au fil de l’eau. Depuis 10 ans, cette association réunit des énergies féminines pour mener des projets innovants et des odyssées qui créent du lien et ont un impact positif sur la mer et le littoral.

Enfin, Sea Shepherd, l’une des ONG de défense des océans les plus combatives au monde viendra livrer son expérience et partager ses actualités.

« Moins de plastiques, plus de sirènes »

La soirée sera rythmée d’un extrait du spectacle « Le monde du silence gueule », un petit avant-goût avant le festival « Off » d’Avignon, où il sera joué cet été.

Et pour se plonger un peu plus dans la Grande Bleue, des créatrices proposeront de découvrir leurs produits respectueux de l’environnement : Clémence et sa marque de maillots de bains éco-responsables LIL’NA Swimwear. Réversibles ou non, ils sont réalisés dans une matière issue de filets de pêche recyclés, récupérés dans les océans et de tissus certifiés sans aucun produit nocif pour la peau et l’environnement. Membre du 1% for the Planet, LIL’NA Swimwear s’engage pour une planète plus saine.

soirée, Plongée au cœur de la soirée engagée « J’agis pour ma mer », Made in Marseille

Idem pour ILIN qui présentera ses cosmétiques naturels, zéro déchet, aux formules saines et naturelles, avec des emballages recyclables et compostables ou réutilisables. Passionnée de plongée sous-marine, c’est en voulant préserver la mer que Noémie la fondatrice en est arrivée à s’intéresser au sujet du plastique. Son credo « moins de plastiques, plus de sirènes ».

La librairie Mazette mettra en avant une sélection fine de livres sur les océans parmi lesquels Océan plastique de la Marseillaise Nelly Pons, dans lequel elle livre une vision globale de la situation et propose des solutions pour lutter contre ce fléau, au travers de rencontres avec des experts de différents horizons et le regard de l’auteure. « Un plaidoyer pour l’avenir ».

Les Saints du goût Santafoo qui militent pour une alimentation saine et locale livrée à vélo seront de la partie. Une mise en bouche pour découvrir leur concept d’une manière originale qui coule de source, grâce à l’eau 808, puisée à 808 mètres de profondeur.

Vidéo | 808, une eau aixoise à la pureté millénaire

Vidéo | 808, une eau aixoise à la pureté millénaire
soirée, Plongée au cœur de la soirée engagée « J’agis pour ma mer », Made in Marseille

Une soirée à la fois participative, inclusive et collaborative, pour fédérer, informer, sensibiliser, partager des solutions et passer à l’action !

Infos pratiques : jeudi 23 juin, à partir de 18 heures. IÓ, 77 cours Pierre Puget – 13006 Marseille. Plus d’infos ici
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !