C’est depuis La Ciotat que Louis Demessine et Laure Matarese ont créé Surfnow, la première plateforme en ligne pour réserver son cours de surf en quelques clics.

La pratique du surf est en pleine expansion, avec une visibilité accrue depuis sa présence aux Jeux olympiques en 2020. Aujourd’hui, ce sport compte plus de 80 000 licenciés, d’après La Fédération française de surf, et des dizaines de milliers d’amateurs.

C’est en surfant sur cette dynamique que Louis Demessine, 22 ans, classé parmi les 5 meilleurs français en Long board en 2019, moniteur et gérant de son école de surf à La Ciotat, et Laure Matarese, 45 ans, dirigeante d’une agence de communication, ont lancé Surfnow le 20 mai dernier.

« Il y avait un besoin, j’étais tout le temps sur mon téléphone pour répondre aux clients et le soir, je devais gérer une centaine de mails. Maintenant, avec Surfnow, les personnes prennent directement un créneau en ligne. C’est le Doctolib du surf, je n’ai rien inventé », explique Louis Demessine.

Surfnow, Des Provençaux créent Surfnow, une plateforme pour réserver ses cours de surf, Made in Marseille
Louis Demessine et Laure Matarese © DR

Grâce à leur complémentarité professionnelle, les deux associés ont pu développer le projet en une année. Avec son passé de surfeur aguerri, Louis se charge du développement de l’application et du déploiement commercial auprès des écoles et clubs de surf présents en France et en Outre-Mer. De son côté, Laure pilote la stratégie marketing et communication, et encadre le volet juridique, financier et administratif de l’entreprise.

Première plateforme de réservation pour les cours de surf

En famille, en solo, en couple, débutant ou avancé : cette première plateforme de réservation de cours de surf géolocalisée, s’adresse à tous les profils. Qu’il s’agisse de la réservation pour ses enfants lors des vacances, du cours hebdomadaire pour le pratiquant licencié à la Fédération ou encore d’une recherche de dernières minutes, en quelques clics, le client trouvera l’école ou le club de surf le plus proche du lieu de son choix. Le site recense déjà une trentaine d’écoles dans la région, mais aussi sur la côte Atlantique ou en Guadeloupe. L’objectif est de rassembler, d’ici un an, la moitié du parc français, soit 250 écoles.

L’accès au planning des cours de surf en ligne et en temps réel, ainsi que la sécurisation des paiements, font de Surfnow une solution pour répondre à la demande croissante de la pratique de ce sport. De plus, les professionnels pourront utiliser l’application web sans avoir de réseaux pour gérer leurs rendez-vous.

« Nous espérons séduire 30 000 utilisateurs d’ici la fin de la saison estivale » lance Laure Matarese, co-fondatrice de Surfnow. Les deux fondateurs envisagent dès l’année 2023 de s’attaquer au marché international avec un développement en priorité au Portugal, en Espagne et au Maroc. Ils envisagent aussi d’adapter leur plateforme à la voile ou au kite surf, et de mettre en place des services complémentaires comme la « bourse aux moniteurs », une mise en relation entre les moniteurs et les écoles et clubs.

Et pour renforcer sa communauté naissante, la petite équipe mise aussi sur des événements éco-responsables. Elle organisait le 10 juin dernier une collecte de combinaisons usagées à La Ciotat, confiées ensuite à l’atelier Captain’Neo, qui va les transformer en d’autres objets et notamment des pochettes pour tablettes mobiles.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !