Le Fonds régional d’art contemporain (Frac Paca) et Synergie Family ont inauguré leur alliance à l’Epopée pour permettre à des publics éloignés des musées d’avoir accès à l’art.

Le Frac Provence-Alpes-Côte-d’Azur et le réseau Synergie Family ont inauguré à l’Épopée un nouveau partenariat autour des enjeux de transmission et de médiation de l’art contemporain.

Au cœur de leur nouveau partenariat, se trouvait le sac métamorphose. À l’intérieur, on y trouve des oeuvres vidéos, mais aussi des mode d’emploi, écrits par des artistes pour pouvoir s’inspirer de leurs processus de création. L’idée est de permettre à des publics éloignés des musées d’avoir accès à l’art.

C’est pour cette raison que « les sacs métamorphoses sont nomades. Actuellement, on en a 10 qui sont en activité en PACA », confie Clémence Plantard, responsable de la diffusion éducative du Frac. L’occasion toute trouvée selon Caroline Pozmentier-Sportich, présidente du Frac,  de « faire connaître les fonds régionaux d’arts contemporains ».

L’intérêt de ces baluchons se trouve également dans le fait qu’ils contiennent plusieurs concepts. « Quand on prête un sac, on peut se saisir de plus d’une oeuvre ». C’est exactement ce qu’ont pu faire les enfants de centre sociaux, de Maison pour tous et QG des Pennes-Mirabeau, structures affiliées à la Synergie Family.

Durant 6 mois, ils ont réalisé des ateliers pour se familiariser avec le travail de Marie-Ange Guillemot, Franck et Olivier Turpin, Claude Closky ou encore Michel Blazy. Grâce aux notes de ce dernier, ils ont créé un jardin spirale, fait de cotons et de jeunes pousses. Leurs créations étaient présentées à l’Epopée.

Frac, Le Frac et Synergie Family unis pour démocratiser l’accès à l’art contemporain, Made in Marseille

L’art contemporain n’est pas quelque chose de lointain

Jean-Baptiste Rostaing, coordinateur des programmes écologie, arts et culture à l’Epopée, se réjouit de ce projet qu’il a contribué à développer avec Marion Cayet, directrice du QG des Pennes-Mirabeau. « Elle a fait la demande au Frac. Elle m’en a parlé et j’ai décidé de faire tourner le sac entre les tiers-lieux de la Synergie Family » précise-t-il.

Son objectif ? Offrir du beau, mais aussi « décortiquer les clichés avec les enfants. L’art contemporain n’est pas quelque chose de lointain, assure-t-il. C’est aussi valorisant pour eux de voir leur travail exposé, avec une véritable scénographie ».

Devant un tel succès, Synergie Family a décidé de renouveler l’expérience. Jean-Baptiste Rostaing est « en train de solliciter un autre sac pour l’année prochaine. Là, c’était l’année découverte ».

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !