Le Château Valmante, propriété de Benjamin Immobilier vient d’être classé Monument historique. Cette bâtisse du XIXe siècle va être rénovée d’ici début 2024 pour accueillir des logements et des locaux professionnels.

C’est l’histoire d’un monument de l’architecture marseillaise. Une bastide imposante du XIXe siècle, dans le 9e arrondissement, qui va connaître une nouvelle vie. Le Château Valmante et son domaine ont été rachetés par Bouygues Immobilier en 2016 pour 41 millions d’euros afin d’y construire plus de 600 logements autour de la bâtisse historique.

Cette dernière a finalement été acquise par le groupe Benjamin Immobilier en 2021 pour un montant non dévoilé. Rudy Benjamin, co-fondateur de cette entreprise familiale marseillaise spécialisée dans la valorisation du bâti existant, se félicite de l’opération. « En tant que Marseillais, comment ne pas être sensible à l’histoire et à l’architecture de ce bâtiment ? On a l’habitude d’acheter de beaux immeubles, mais celui-ci est sûrement la plus belle de nos acquisitions ».

C’est pourquoi il a souhaité faire inscrire l’édifice au titre des Monuments historiques. « On voulait qu’il soit protégé sans limite de temps. C’est une contrainte, certes, mais c’était nécessaire et on y est arrivé », se réjouit-il. Avec cette appellation, tout projet doit avoir l’accord des Architectes des Bâtiments de France. Mais le château est éligible à des aides financières à la rénovation.

Des appartements et des locaux professionnels

Une rénovation qui concernera tout de même 1 865 m² sur les 1 890 m² de surface de plancher du château. Elle doit débuter en 2024, sous la coupe du groupe François 1er, spécialisé dans la restauration de monuments historiques.

Des logements prendront place aux étages. Le rez-de-chaussée, préservé en l’état, accueillera « des locaux dédiés aux professions libérales, des avocats, des notaires… », détaille Rudy Benjamin. Les 6 500 m² de jardins doivent être entretenus et revalorisés dans un souci de préservation des lieux.

Haut-lieu de culture au XIXe siècle

Construit en 1855, le château « de Redon » a été la propriété de la famille Grandval, des industriels du sucre, jusqu’en 1893. Il passe ensuite dans les mains de la famille Mante, magnat de l’acide tartrique. L’appellation Valmante vient de la contraction des noms de famille de ces deux industriels.

Louis Mante et sa femme Juliette, sœur cadette du célèbre écrivain Edmond Rostand, donnent au château ses lettres de noblesse en organisant à cette époque de nombreuses soirées mondaines. Des grands noms de la peinture, de la musique et de la littérature s’y côtoient.

Théâtre de réunions secrètes durant la guerre

Durant la seconde guerre mondiale, l’armée allemande réquisitionne le Château Valmante. Il sert ensuite de poste de commandement pour l’armée américaine en 1944. Une réunion secrète déterminante pour la libération du plateau de Provence se tiendra à l’intérieur de la bastide, en présence des généraux Eisenhower, Marshall, Montgomery et Bradley, selon ce document.

Après la guerre, la Sécurité sociale récupère le domaine pour le transformer en établissement de rééducation. Le parc boisé de près de 55 000 m² reste alors ouvert au public. Avant de passer sous la coupe de Bouygues immobilier.

Changements de propriétaires, guerres, projets immobiliers… Le Château Valmante aura su rester debout face à une histoire agitée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !