Une centrale photovoltaïque de 5 mégawatts va être lancée en 2023 à Septèmes-les-Vallons, au pied du massif de l’Étoile. Elle doit produire l’équivalent de la consommation d’électricité de 7 700 habitants.

La centrale photovoltaïque de 8 hectares peut donc s’implanter sur la commune de Septèmes-les-Vallons, au pied du massif de l’Étoile. Initié en 2017, le projet vient juste d’obtenir son permis de construire, purgé de tout recours, de la part de la Préfecture des Bouches-du-Rhône et du Tribunal administratif de Marseille.

Cette zone cumule les parcelles dévégétalisées. Entre la carrière de la cimenterie Lafarge d’un côté, et une déchetterie de l’autre, ici se trouvait une aire de « récupération, stockage et concassage de matériaux de construction », explique Germain Peyer. Il dirige le service « développement onshore France » au sein d’EOLFI, filiale de Shell dédiée à la production d’énergies renouvelables.

Ce terrain à l’abandon et inconstructible représente pour lui « un site à très haut potentiel. Il est très bien orienté, et la zone est parfaite avec des raccordements au réseau à proximité ». Ces raisons ont poussé le groupe à investir « près de 5 millions d’euros » pour lui donner cette nouvelle vocation solaire. Et l’exploiter les 25 prochaines années.

centrale photovoltaïque, Une centrale solaire de 8 hectares sur le massif de l’Étoile en 2023, Made in Marseille
Le terrain actuel, comparé à la projection du projet (photo de Une). Crédits : Eolfi

Les besoins électriques de 72 % de la population de Septèmes-les-Vallons

« On finalise les études d’ingénierie et de construction pour lancer les travaux en 2023. Ils dureront 6 mois », précise-t-il. Après quoi, la centrale photovoltaïque « d’une puissance de 5 mégawatts » entrera en production.

La rentabilité de l’investissement pourrait tarder, mais le groupe la juge sans risque et de long-terme. « On sécurise les contrats d’achat avec l’État et les acteurs de vente directe d’énergie renouvelable », explique Germain Peyer. « L’énergie solaire est déjà compétitive aujourd’hui, assure-t-il. Le prix de vente est aussi, voire plus intéressant que pour la production nucléaire de Flamanville », glisse-t-il en exemple.

Mais il estime que l’électricité photovoltaïque « n’est pas concurrente du nucléaire, elle est complémentaire ». D’autant que cette centrale « est à taille humaine ». Avec une production annuelle estimée à « près de 10 gigawattheure », Eolfi estime qu’elle pourra soutenir la consommation d’électricité de « 7 700 habitants, soit près de 72 % de la population de Septèmes-les-Vallons ».

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !