Emmanuel Macron vient de nommer son nouveau Premier ministre. Elisabeth Borne succède ainsi à Jean Castex et entre à Matignon pour composer son nouveau gouvernement.

Il aura fallu trois semaines pour enfin connaitre le nom du nouveau Premier ministre. Comme prévu, c’est bien une femme qui se retrouve à la tête du futur gouvernement, une première depuis 30 ans. Elisabeth Borne succède à Jean Castex, qui part après 20 mois à Matignon, « sans remords, ni regret », selon un témoignage recueilli par un de nos confrères de l’AFP ce matin.

Ces derniers jours, de nombreux noms avaient circulé dans les médias nationaux, parmi eux Catherine Vautrin, ancienne ministre de Jacques Chirac, Marisol Touraine, ancienne ministre de la Santé de François Hollande, ou Audrey Azoulay, également ancienne ministre de François Hollande.

Mais c’est finalement Elisabeth Borne qui coche le plus de cases pour le président de la République. Trois jours après sa réélection, Emmanuel Macron avait déjà annoncé qu’il voulait à ses côtés « quelqu’un de sensible aux questions sociales, environnementales et productives ». Et celle qui était, jusqu’à quelques minutes encore, ministre du Travail a un parcours bien rempli.

Par le passé, Elisabeth Borne a travaillé au service de dirigeants de gauche, comme Jack Lang et Lionel Jospin dans les années 1990, et de Ségolène Royal quelques années plus tard. Sous le dernier mandat d’Emmanuel Macron, elle a exercé successivement les fonctions de ministre des Transports, de la Transition écologique et du Travail.

Les législatives en ligne de mire

Elisabeth Borne, qui a été investie comme candidate dans le Calvados, va devoir surmonter de nombreux défis, à commencer par se faire élire et obtenir une majorité lors des élections législatives qui se déroulent les 12 et 19 juin prochains. Une double-campagne qu’il faudra mener de front, en plus de ses nouvelles attributions. Mais ce n’est pas une première dans l’histoire. En 1988, Michel Rocard et en 2012, Jean-Marc avaient relevé le même challenge.

Très rapidement, elle devra aussi gérer de nombreuses mesures du programme d’Emmanuel Macron, comme la réforme des retraites, la question du pouvoir d’achat, ou la thématique de la transition écologique.

Elisabeth Borne, Elisabeth Borne nommée Première ministre par Emmanuel Macron, Made in Marseille
Elisabeth Borne à l’inauguration de ZeBox à Marseille, photo Narjasse Kerboua

La bio express d’Elisabeth Borne

Diplômée en 1981 de l’Ecole polytechnique, Elisabeth Borne débute sa vie professionnelle comme ingénieure des ponts, des eaux et des forêts. Elle entre très tôt en politique, puisque dès le milieu des années 1980, elle travaille dans des cabinets au ministère de l’Equipement, puis à la direction régionale de l’Équipement d’Île-de-France.

Au début des années 1990, elle devient conseillère au ministère de l’Education nationale auprès de Lionel Jospin puis de Jack Lang à partir de 1992. Entre 2008 et 2013, elle travaille auprès de Bertrand Delanoë et Anne Hidalgo en tant que directrice générale de l’urbanisme à la mairie de Paris, avant de devenir préfète de la région Poitou-Charentes et de la Vienne, où elle noue des liens solides avec la présidente de la Région de l’époque, Ségolène Royal.

L’ancienne candidate à la présidentielle en fera d’ailleurs sa directrice de cabinet, une fois nommée ministre de la Transition écologique dans le gouvernement de François Hollande entre 2014 et 2015.

Côté privé, Elisabeth Borne a aussi quelques expériences comme un poste de directrice de la stratégie de la SNCF au début des années 2000, de directrice des concessions au sein du groupe de construction Eiffage, puis de présidente de la RATP, jusqu’à son entrée au gouvernement d’Edouard Philippe en 2017.

Elle est ensuite successivement nommée ministre des Transports, puis ministre de la Transition Ecologique en 2019 et enfin ministre du Travail en 2020.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !