Chaque nouvelle année est l’occasion pour nos élus de présenter leurs voeux mais également projets, objectifs à atteindre pour leurs arrondissements. A cette occasion, Valérie Boyer, député maire (Les Républicains) des 11e et 12 arrondissements, a accepté de répondre à nos questions.

Retrouvez notre reportage sur les voeux de 2015 ici

interview, [Interview] Valérie Boyer, maire du 6e secteur, présente ses objectifs pour 2016, Made in Marseille
Valérie Boyer lors de la Cérémonie des Voeux, le 21 janvier au Gymnase des Caillols

Made in Marseille : Bonjour madame la député maire, quels sont vos objectifs pour l’année 2016 dans votre secteur?

Valérie Boyer : Bonjour, nous avons plusieurs grands objectifs pour cette année. Tout d’abord, le projet de la Fourragère avec l’extension du parking. N’oublions pas non plus que Marseille est Capitale Européenne du Sport en 2017, nous avons déjà plus d’une dizaine de projets déposés dans nos arrondissements. Le stade homologué de la Bombardiere va être engazonné tout comme la Grande Bastide-Calzaux, puis ce sera au tour de Saint-Marcel. Et, les travaux continuent bien évidemment à la piscine Granière. Et bien d’autres projets, il y en a tant.

MIM : A ce sujet, l’un des grands projets phares de Marseille est bien sûr la L2. Qu’en est-il ? Quel va être, selon vous, son impact dans votre secteur ?

V. B : La L2 va ouvrir en été 2016. Nous sommes actuellement en train de préparer l’inauguration. C’est un projet important pour le secteur mais également pour Marseille et la Métropole. Ce sont près de 5,2 km qui vont relier Saint-Loup et la Rose en 6 minutes avec 4,5km supplémentaires en 2017 pour relier les Arnavaux et Frais Vallon. La circulation sera fluidifiée puisque ce sont 120 véhicules qui traversent dans les deux sens. Il y a également la proximité de nombreux échangeurs comme celui de Florian, Saint-Julien ect. Il faut également savoir que plus de la moitié sera en souterrain afin de ne pas défigurer le quartier. Un parc vert de 9km verra également le jour avec des aménagements pour les loisirs, le sport. De plus, nous avons fait venir des artistes internationaux afin de décorer le tunnel de superbes fresques et ça c’est également un très bon point pour Marseille au niveau international !

La L2 va ouvrir en été 2016. Nous sommes actuellement en train de préparer l’inauguration. C’est un projet important pour le secteur mais également pour Marseille et la Métropole.

interview, [Interview] Valérie Boyer, maire du 6e secteur, présente ses objectifs pour 2016, Made in Marseille
Chantier sur la L2

MIM : Vous placez 2016 sous le signe de la santé et du bien-être, pouvez-vous nous en dire davantage?

V.B : Nous développons des actions de santé dans notre secteur et dès le plus jeune âge. Ainsi, dans des classes de primaire, nous avons formé les enfants aux premiers gestes de secours et nous leur avons délivré des diplômes. Pour les clubs de séniors, ce sont par exemple, des actions ciblées sur la mémoire qui sont mises en place. Le volet de la santé est très important pour notre secteur.

MIM : Dans les projets à venir, nous pouvons également parler de la fusion des cliniques Beauregard et Vert Coteau. Qu’est-ce que cette fusion va apporter aux Marseillais ?

V. B. : Concernant la fusion des cliniques et qui a été voté au Conseil Municipal, elle apportera un véritable changement sur le plan urbain. L’emplacement de Beauregard entraîne un véritable noeud de circulation. Il est très difficile pour les Marseillais d’y accéder. Cette fusion des cliniques verra le jour sur l’emplacement de l’ancien collège Louis Armand. Il y aura la création d’une crèche avec une soixantaine de berceaux. Je souhaite également la création d’une maternelle car celle de  la rue Fontainieu est engorgée. Un parking de 800 places verra le jour. C’est un vrai gain en terme de qualité de vie pour les Marseillais. L’accessibilité sera grandement facilitée grâce à la proximité d’une station de métro !

La fusion des cliniques Beauregard et Vert Coteau verra le jour sur l’emplacement de l’ancien collège Louis Armand.

interview, [Interview] Valérie Boyer, maire du 6e secteur, présente ses objectifs pour 2016, Made in Marseille
La clinique Beauregard

MIM : La propreté est une des préoccupations premières des Marseillais. Quelles sont vos actions dans votre secteur ?

V.B : Nous menons une campagne active contre les jets clandestins – déposés çà et là, les encombrants. Ce sont près de 12 tonnes chaque semaine que les agents doivent déblayer ! Nous travaillons étroitement avec la Communauté Urbaine pour mettre en place des vidéos de surveillance afin d’agir efficacement contre ce fléau. De plus, nous nous sommes adaptés au mode de vie de nos habitants. Désormais, le ramassage des ordures se fait tous les jours, sauf le samedi. Nous nous sommes rendus compte que les personnes ne sortaient pas leur poubelle le samedi soir. Enfin, nous avons triplé notre budget de désherbage grâce au soutien de notre Président de la Communauté Urbaine. Ce sont près de 150 000 euros qui sont entièrement destinés à répondre au problème des herbes envahissantes et des broussailles sur la voirie.

MIM : Que prévoyez-vous en terme d’équipements dans votre secteur pour assurer la sécurité des Marseillais ?

V.B : Nous prévoyons l’installation de vidéos de sécurité. Nous travaillons étroitement avec la police municipale mais également nationale. Certains terrains font également l’objet d’intrusions que nous devons combattre. Nous mettons notamment en place des chicanes pour empêcher que cela ne se produise. D’autant plus que certaines intrusions se font en zones seveso, en zones inondables. Nous avons le devoir de protéger les personnes pour éviter que certaines catastrophes qui ont déjà eu lieu par le passé en France ne se reproduisent ici. Et puis, bien évidemment, nous faisons tout pour protéger et préserver nos commerces.

interview, [Interview] Valérie Boyer, maire du 6e secteur, présente ses objectifs pour 2016, Made in Marseille

MIM : Et pour ce qui est de l’emploi ?

V.B : Nous sommes également très actifs sur ce terrain. Nous avons un élu qui est dédié à cette problématique. Nous avons des associations comme En route vers l’emploi qui permet aux demandeurs d’emploi, quel que soit leur âge, statut, de bénéficier d’un accompagnement, de conseils pour optimiser leurs chances d’accéder au marche du travail. Je suis également marraine de l’Association des entrepreneurs de la Vallée de l’Huveaune. Elle a pour objectif de répondre aux problématiques que peuvent rencontrer les entreprises de chaque zone d’activités de la Vallée que ce soit en terme d’infrastructures, d’amélioration des équipements comme de l’emploi.

Nous avons des associations comme En route vers l’emploi qui permet aux demandeurs d’emploi, quel que soit leur âge, statut, de bénéficier d’un accompagnement, de conseils pour optimiser leurs chances d’accéder au marche du travail.

MIM : La culture tient une place importante dans votre secteur. Quels sont les lieux incontournables et les manifestations à voir ?

V.B: Dans notre secteur, nous souhaitons favoriser l’accès à la culture au plus grand nombre. Je suis très fière de l’ouverture de deux pôles culturels uniques à Marseille, l’un à la Rosière (12e) et l’un à la Barrasse (11e). Tous deux rencontrent un franc succès. Ils fonctionnent notamment avec des artistes marseillais issus du conservatoire, des écrivains connus, des peintres issus des Beaux Arts. Les cours sont de très haute qualité ! Ce sont de vrais centres artistiques qui ont pour vocation de stimuler la créativité. Enfin, les festivals de la Buzine et de la Moline qui sont entièrement portés par la mairie de secteur en terme d’organisation et de programmation. Ils attirent toujours plus de spectateurs avec en 2015, 20 000 spectateurs en 8 jours pour le festival de la Moline. Nous voulons des événements culturels, musicaux qui répondent à tous les goûts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !