Dans le cadre de sa présidence du Conseil de l’Union européenne, la France a fait appel au chorégraphe aixois Angelin Preljocaj. L’application « Danse l’Europe ! », traduite en 24 langues, vise à faire danser des personnes de tous âges et toutes nationalités à travers l’Europe.

La France souhaite marquer le coup pour ses six mois à la présidence du Conseil de l’Union européenne. Elle a invité le chorégraphe aixois Angelin Preljocaj à faire danser des milliers de personnes d’un bout à l’autre de l’Europe. Avec l’application “Danse l’Europe !”, traduite en 24 langues, il propose aux utilisateurs d’interpréter, très librement, les grandes lignes de sa chorégraphie sur le titre “Falling Hearts” de la chanteuse et musicienne Jeanne Added.

Les interprétations filmées intègreront un grand clip vidéo qui sera dévoilé à la fin du mandat français à la tête du Conseil de l’UE. « L’idée d’unir par la danse 27 pays et 447 millions d’habitants grâce aux nouvelles technologies me touche particulièrement en tant qu’artiste, et également en tant que citoyen européen », témoigne le chorégraphe. « Il y a dans cette démarche proposée à nos concitoyens une belle envie de partage et d’échange ».

Des étudiants du Conservatoire national de musique et de danse de Paris, du Centre national de la Danse et de la section danse hip-hop du Lycée Turgot (Paris) ont dévoilé cette toute nouvelle application au Grand Palais, ce mercredi 9 février. Un événement en présence de Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, et Clément Beaune, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes.

 

Une expérience basée sur le ressenti de la danse

L’application est traduite en 24 langues, notamment pour la voix qui guide les mouvements à faire. Angelin Preljocaj a enregistré lui-même la version française. Il ne s’agit pas d’indications précises mais de directions générales et d’éléments de contexte pour inviter les danseurs à une interprétation personnelle et libre. « Tu viens d’arriver sur la lune… Commence une marche sur place en faisant rouler les hanches », peut-on écouter. Ou bien « Tu tiens une lourde chaîne, balance le poids lentement d’un côté puis de l’autre ».

Magie du numérique, l’utilisateur peut également vivre l’expérience simultanément avec d’autres utilisateurs, connectés en Europe ou dans la pièce d’à côté. Après un échauffement guidé, les mouvements commencent. Ils sont adaptés à tous, y compris aux personnes âgées et à celles porteuses d’un handicap.

L’objectif est de réaliser une grande chorégraphie dansée par des citoyens des quatre coins du continent. C’est pourquoi ils sont invités à se filmer et déposer leur vidéo sur la plateforme Numeridanse.tv, coordonnée par la Maison de la Danse de Lyon. Ils peuvent également les publier sur les réseaux sociaux avec le hashtag #DanseLEurope. Au terme de la présidence française au Conseil de l’Union européenne, elles seront compilées dans un montage final.

Aix-en-Provence rayonne en musique

Un film réalisé par Tommy Pascal présente l’opération artistique et les chorégraphies (voir la vidéo ci-dessus). On y découvre 27 danseurs professionnels européens et 200 amateurs, de tous âges.

Tourné dans des lieux emblématiques d’Aix-en-Provence, il offre à la ville un rayonnement au-delà des frontières. On y découvre le toit du Centre chorégraphique national, le musée Granet, la bibliothèque Méjanes ou encore la place d’Albertas, parmi les divers sites où ont dansé les participants.

, Le chorégraphe aixois Angelin Preljocaj fait danser l’Europe avec son application, Made in Marseille
© JCCarbonne_ Des personnes dansent ensemble, en extérieur, sur la place d’Albertas à Aix-en-Provence.

La danse au cœur d’événements

De nombreux temps forts se dérouleront autour du projet « Danse l’Europe ! ». Une centaine d’événements sont prévus dans toute l’Europe pour faire danser un maximum de personnes.

En Provence, début mars, 27 élèves du conservatoire Darius Milhaud d’Aix-en-Provence tourneront une vidéo, épaulés par le ballet Preljocaj. Début mai, le Joli mois de l’Europe sera l’occasion d’organiser d’autres productions et rencontres. Le 9 mai, à l’occasion de la Journée de l’Europe, le défi à relever sera celui de faire danser un maximum d’Aixois. Alors, on danse ?

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !