La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur souhaite accueillir les Jeux Olympiques d’hiver dans les Alpes du Sud en 2034 ou 2038.

C’est une annonce faite par le président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Renaud Muselier, à l’occasion de sa conférence des vœux à la presse ce jeudi 20 janvier 2022 : « Nous avons décidé de porter l’intention de candidature pour l’organisation des JO d’hiver de 2034 ou 2038, dans toutes les Alpes du Sud ».

Une « intention de candidature » qui devra être validée par le Comité national olympique, seul à même de porter cette candidature dans un second temps auprès du Comité International Olympique (CIO), qui devra trancher. « Je mets notre Région à la disposition du Comité national olympique français, sous la nouvelle présidence de Madame Brigitte Henriques, pour remporter la victoire auprès du CIO », poursuit Renaud Muselier.

Pourquoi 2034 ou 2038 ? Car après Pékin en 2022 et Milan en 2026, « l’alternance de continents voudrait que le Japon ou l’Amérique du Nord accueille les JO d’hiver de 2030. Et qu’ils reviennent en Europe en 2034 ou 2038 ».

Il estime que la Région Sud a toute l’expérience pour accueillir l’événement : « Nous sommes le deuxième domaine skiable français. Nous avons les épreuves de voiles en 2024, la Coupe du monde de rugby en 2023, l’expérience de l’organisation de grands évènements, donc nous sommes prêts ».

 

Concernant les infrastructures pour accueillir un tel événement, Renaud Muselier, souligne en marge de la conférence de presse : « On a les idées, le travail et l’expérience. Parfois, il y a les infrastructures, parfois il faudra les faire ». 

Renaud Muselier estime que les Alpes Du Sud peuvent être « largement en compétition avec les Italiens, les Autrichiens, les Espagnols… il n’y a pas de difficulté sur nos capacités d’accueil, d’hébergement, d’infrastructures aéroportuaires… ». 

En lice également : La Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes se verrait bien accueillir les Jeux Olympiques d’hiver 2030« On sera en compétition, comme Marseille l’était avec d’autres villes françaises dans le cadre de l’accueil des épreuves de voile. La compétition est stimulante », sourit Renaud Muselier. Sa réponse en détail en vidéo.

 

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !