Quelles sont les villes les plus vertes en France ? Un classement réalisé par le site LeLynx.fr, se basant sur la proportion d’espaces de forêts, de parcs et de jardins, positionne Nice et Marseille dans le top 5 des villes françaises.

Pour réaliser cette étude, la plateforme en ligne a recensé les espaces boisés (forêts), les espaces verts urbains, comme les parcs, jardins et autres aires de loisirs, et les espaces de végétations herbacées.

Nice, Saint-Denis, Ajaccio, Fréjus et Marseille, le Sud à l’honneur

Avec un score de 75,72 %, Nice est la ville la plus verte de France. La ville voit 50 % de sa superficie être couverte par des zones boisées et 20 % par des aires de végétations herbacées. En deuxième position sur la liste des villes les plus vertes de France, vient Saint-Denis, avec un score d’un peu plus de 68 %. Pourtant, elle possède le pourcentage de couverture forestière le plus élevé avec presque 65 %, mais son pourcentage de végétations herbacées est le plus bas de ce top 10, à moins de 2,5 %.

Ajaccio se situe à la troisième place, avec un score de 65,5 %. Elle est constituée d’environ 40 % de végétations herbacées et est recouverte par plus de 26 % de forêts, alors qu’elle ne compte que 0,04 % d’espaces verts urbains.

La ville de Fréjus se place en quatrième position avec un score de 64,1 %. Elle possède le plus grand pourcentage de couverture végétale herbacée de toutes les villes l’étude, avec un score d’un peu plus de 42 %. Les les forêts recouvrent un peu plus de 21 % de sa superficie.

Marseille décroche la 5e place du classement, avec un score d’un peu plus de 58 %. La cité phocéenne compte les deux tiers de sa superficie en végétation herbacée et forêts.

, Marseille, Nice et Fréjus dans le top 5 des villes les plus “vertes” de France selon une étude, Made in Marseille

Dunkerque décroche la dernière place

Avec un score à peine supérieur à 3 %, Dunkerque est la ville la moins verte de France, devant Arras (un peu plus de 4 %), La Rochelle (un peu plus de 5 %). Lille et Saint-Quentin, occupent respectivement les quatrième et cinquième position des villes les moins vertes selon ce classement.


Méthodologie

Au total, 85 villes françaises ont été comparées dans cette étude. Le calcul s’est basé sur le pourcentage de la superficie totale des espaces verts par rapport à la superficie totale de chaque commune, en prenant en compte sa « zone urbaine fonctionnelle », qui englobe la superficie de la commune et sa banlieue, composant ainsi une unité économique et fonctionnelle relative aux déplacements quotidiens des personnes.

Les résultats de cette étude ont été extraits du programme Copernicus qui offre, entre autres, un service européen d’observation et de surveillance des sols, et fournit des données spatiales de la surface des territoires de toute l’Europe.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !