Marc Possamai vient de décrocher deux titres de vice-champion du monde de pizza à Rome. Depuis son restaurant Label Pizza ouvert à Gémenos en 2019, il fait rayonner la gastronomie provençale.

À peine entrés, les senteurs nous transportent directement en Italie. Nous sommes pourtant au cœur du village de Gémenos. Dans le petit restaurant de Marc Possamai. Les habitants connaissent bien l’artisan pizzaïolo qui aime allier passion et compétition. Les concours de pizza, Marc en connaît un rayon.

Et pour cause, cela fait onze ans qu’il se mesure à d’autres pizzaïoli, aux quatre coins du monde, comme en témoignent les nombreux trophées mis en évidence dans la salle de restauration de Label Pizza. De nombreux titres régionaux, nationaux et internationaux qu’il décroche depuis son plus jeune âge.

Du four à pizza dans le jardin aux compétitions internationales

Marc a pris goût aux pizzas, ou plus exactement à leur confection, en aidant sa mère chaque samedi.

Vers l’âge de 16 ans, lorsque son père construit un four au fond du jardin, il se met à réaliser ses toutes premières pizzas. « À ce moment-là, c’est devenu une passion et je savais que je voulais faire ça de ma vie », raconte-t-il, tout en mettant la main à la pâte.

C’est ce qu’il a fait, avec ce petit plus, qui le pousse à montrer son talent, mais plus encore dans une quête de sans cesse améliorer sa technique. En 2008, il s’inscrit à son premier concours, à Chalon-sur-Saône et termine dixième de la Coupe de France. « J’ai commencé à me renseigner sur les concours parce que je voulais évaluer mon niveau. J’ai fini dixième sans vraiment d’expérience. Ça m’a motivé à m’améliorer et, depuis, j’ai enchaîné les compétitions ». Avec brio.

En 2012, il devient vice-champion pizza Teglia [en plaque, ndlr]. Quelques années plus tard, le voilà vice-champion du monde Calzone frit (2016) ou encore vice-champion d’Europe Pizza Margherita en 2019, pour ne citer que les plus importants.

, À la rencontre de Marc Possamai, vice-champion du monde de pizza, Made in Marseille
©MJ

Se challenger pour innover

Se challenger certes. Mais si Marc aime tant la compétition, c’est aussi par souci d’innovation pour ses clients. « J’aime bien m’adapter à leurs envies. Parfois, on me demande des recettes qui ne sont pas à la carte, je crée en fonction des produits et des régimes. C’est pour cette raison que j’essaie d’être le plus complet, pour donner du plaisir aux autres ».

Cette année, Marc Possamai s’est une nouvelle fois distingué à Rome, en Italie, à l’occasion de la « Pizza World Cup », coupe du monde de pizza. En octobre, l’artisan pizzaïolo devient une fois encore vice-champion du monde dans deux catégories, parmi les dix sections de la compétition.

Dans la catégorie « Empâtement alternatif », il élabore une recette à base d’une farine de blé toasté, avec une base créée à partir de raisins sans pépins, de basilic, d’huile d’olive, de jambon de Toscane et de billes de melon jaune. Il décroche le titre pour la qualité de sa pâte.

Pour Pizza Fritta, il réalise une pizza frite [pâte que l’on plonge dans un bain d’huile, ndlr] mythique à Naples, avec une recette à base de blettes et « que les Napolitains ont adorée ».

Premier dans le cœur des habitués

À Label Pizza, Marc Pissamai régale actuellement les clients avec sa pizza du moment réalisée avec des produits de saison, olives, mozzarella, jambon aux herbes, une tapenade d’olives vertes, « juste rallongée avec un peu de crème pour donner un côté un peu plus onctueux et gourmand. Une pizza élaborée il y a 13 ans à l’occasion de mon premier concours ».

Comme un retour aux sources. Et si Marc est un habitué des deuxièmes places, il reste le premier dans le cœur de ses habitués.

, À la rencontre de Marc Possamai, vice-champion du monde de pizza, Made in Marseille
©MJ
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !