Dix candidat·e·s, dont trois hommes, concourent ce 1er décembre pour décrocher le titre de Miss Cagole. Le mythique concours remis au goût du jour par la marque écoféministe Cagole Nomade vise à casser les codes. Second degré, fous rires et lâcher prise garantis.

Qui se souvient du fameux reportage sur Miss Cagole 1997 ? La marque marseillaise de vêtements écoféministe Cagole Nomade a décidé de remettre ce mythique concours en lumière. Pour l’événement qui se tient ce soir au Makeda, à 20h30, dix candidat·e·s, dont trois hommes, sont en lice.

Les critères ? « Aucun, explique Lisa Markarian, fondatrice de la marque. Il n’y a aucun critère physique pour participer au concours, ni de genre, ni d’âge à avoir, c’est juste un état d’esprit, » résume-t-elle.

En effet, l’idée du concours a mûri il y a un mois. Le point de départ ? Lorsque l’association Osez le Féminisme a attaqué Miss France aux Prud’hommes. Les fondatrices ont voulu organiser un événement opposé aux critères « dénués d’actualité » de Miss France.

Cagole Nomade souhaite « pousser les gens à lâcher prise, à prendre l’espace et surtout montrer toutes les formes de beauté » dans un esprit de « second degré et de bienveillance ». Outre la démarche féministe, il s’agit aussi de continuer la tradition du concours Miss Cagole. Il n’avait pas été organisé depuis 2018.

Miss Cagole, Miss Cagole Nomade : le retour du mythique concours pour casser les codes, Made in Marseille

Miss Cagole 2021 sera sacrée avec une écharpe en voile de bâteau upcyclée

La soirée Miss Cagole Nomade débutera avec un défilé et une présentation des candidat·e·s.  S’en suivra une performance au choix : danse, karaoké, lipsync, tout dépend du talent de la personne. Parmi les épreuves, « un climatosexo quizz » avec des questions sur l’environnement, la sexualité et le féminisme. Lisa Markarian a souhaité monter un concours « qui se base sur l’engagement des personnes ».

Après les délibérations du public et du jury, la Miss Cagole 2021 sera sacrée avec une écharpe en voile de bâteau upcyclée, une couronne de fleurs séchées et 250 € de vêtements offerts de la marque Cagole Nomade. S’en suivra une soirée au rythme des années 2000 avec un dj set de Scorpio Qveen.

Parmi les membres du jury de Miss Cagole 2021, on retrouve Maryam Kaba, fondatrice d’Afrovibe workout. Elle endossera le rôle de présidente du jury des cagoles, « notre Geneviève de Fontenay », selon les dires de Lisa Markarian. Pour l’épauler : Sun Africa, danseur et performeur queer, Aïcha Abbadi, documentariste féministe, créatrice du compte Mystère & Boule d’Orgasme, Marie Antonelle, Miss Cagole 2018 et directrice de l’école Kourtrajmé Marseille, Damien Lorenzi, chargé de communication dans l’industrie textile, et Eric Akopian, fondateur de Clean my Calanques.

Info pratique : il faudra se munir d’un euro à l’entrée pour l’adhésion au Makeda.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !