Reportage – À la découverte des ateliers de création du véritable savon de Marseille

©DR

Après avoir failli complètement disparaître au 20ème siècle face à l’émergence des détergents de synthèse, le savon de Marseille signe un retour en force depuis quelques années. À la fois écologique et économique, l’un des emblèmes de Marseille est toujours fabriqué localement dans quelques savonneries marseillaises. Parmi elles, La Grande Savonnerie qui propose même des ateliers pour confectionner le fameux cube vert ou blanc et en connaître tous les secrets.

Si le premier savonnier dans la région marseillaise est recensé au cours du 14ème siècle, l’âge d’or du savon de Marseille est arrivé bien plus tard, en 1881 exactement. À cette époque, Marseille compte des dizaines et des dizaines de savonneries qui confectionnent les petits cubes par centaines de milliers de tonnes. Une industrie qui s’essouffle dès la moitié du 20ème siècle avec l’arrivée des détergents de synthèse.

Cette histoire du savon de Marseille, vous pourrez la retrouver avec plus de détails et contée par Sylvain Dijon, l’un des rares maîtres savonniers que compte la ville. Membre fondateur de La Grande Savonnerie, il orchestre avec brio et beaucoup de pédagogie des ateliers de créations de véritables savons de Marseille ouverts à tous.

atelier-personnalisation-savon-marseille
©DR

Confectionner son propre savon de Marseille

En formule découverte de 40 minutes ou en formation d’une heure, les ateliers de fabrication de La Grande Savonnerie permettent de découvrir l’histoire de cet emblème marseillais et de repartir avec son propre exemplaire confectionné soi-même.

« Nous avons créé ce concept en partant du principe que la meilleure façon de défendre le savon de Marseille était de le faire connaître aux consommateurs et de partir à leur conquête grâce aux formations », explique Sylvain Dijon, le maître savonnier de La Grande Savonnerie.

Chaque personne présente à la formation fabrique elle-même son ou ses différents savons qu’elle peut ensuite personnaliser avec des messages ou autres dessins. Les savons confectionnés sont garantis 100% artisanaux et, surtout, en adéquation avec la recette du vrai savon de Marseille.

savon-forme-marseille-huile-olive
Différentes formes de savon sont proposées lors des ateliers de création. ©DR

D’une huile qui tache à un savon qui détache

La recette du savon de Marseille a été définie par Colbert en 1688. Il établit ainsi : « On ne pourra se servir dans la fabrique de savon, avec la barrille, soude ou cendre, d’aucune graisse, beurre ni autres matières ; mais seulement des huiles d’olives pures, et sans mélange de graisse […] ».

Les savons produits lors des ateliers de La Grande Savonnerie respectent ce procédé et sont constitués  à 72% d’huile végétale de grignon d’olive, plus acide que l’huile d’olive alimentaire et qui peut se transformer en savon. L’huile est ensuite seulement mélangée avec de la soude caustique diluée dans de l’eau. Le tout est cuit pendant quatre jours puis lavé pour enlever l’excès de soude. Reste ensuite à laisser sécher le savon afin qu’il durcisse.

« Plus le savon de Marseille est sec et dur, plus il est économique. Après un atelier, il ne faut pas se laver avec son savon dès le soir même car il sera entièrement utilisé ! Laissez-le sécher au moins une semaine pour qu’il dure dans le temps », conseille Sylvain Dijon.

D’après le maître savonnier, trois à quatre cubes de 400 grammes sont suffisants pour la toilette de son corps, de ses cheveux et de son visage pour un an. Soit environ 15€ de budget pour une personne pour toute l’année. Difficile de trouver plus économique pour un savon, en plus, des plus écologiques.

embleme-marseille-recette-savon-marseille
©DR

Informations pratiques

Les ateliers de La Grande Savonnerie se déroulent du lundi matin au samedi après-midi, sur réservation au 09 50 63 80 35.
Adresse : 36 Grand Rue, 13002 Marseille.
Tarifs : 7,50€/personne pour la formule découverte (40 minutes avec confection d’un savon de Marseille par personne), 29€/personne pour la formule formation (1h avec un total d’un kilogramme de savon réparti en savons de plusieurs formes et personnalisés par personne).

Commentaires Facebook

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour depuis Rome,

    Merci pour cet article mais il semble que cette officine trompe son monde.

    En effet aussi bien les produits, ingrédients que la manière de faire semblent fictifs. En effet, sans être un expert en la matière , le savon de Marseille n’est jamais coloré ni parfumé et ceux qui sont proposés doivent surement venir d’Italie ou de Malaisie. Je vous laisse le soin de vérifier tout ceci.

    http://www.label-savon-de-marseille.fr/Le-label_a21.html

    Merci/Georges-

LAISSER UNE RÉPONSE