Les images du futur cinéma Artplexe à la place de la mairie sur la Canebière

Le projet de cinéma Artplexe sur la Canebière © Artplexe Canebière / Wimotte & Associés Architectes

Un nouveau cinéma Artplexe se dévoile sur la Canebière. Le projet a mis du temps à voir le jour, mais est bel et bien sur les rails. La mairie du 1er secteur de Marseille va déménager dans l’ancienne Maison de la Région, pour laisser place à un cinéma de 7 salles avec brasserie, lounge bar, espaces d’expositions et rooftop au sommet offrant une vue panoramique pour un restaurant.

La  conception architecturale de ce pôle culturel baptisé « Artplexe Canebière » est assurée par Jean-Michel Wilmotte, en lien avec le cabinet marseillais Map pour la partie exécution. Le bâtiment, dont la hauteur restera à 24 mètres comme c’est le cas actuellement, se composera de quatre étages : 

  • Au rez-de-chaussée : un espace d’accueil, une brasserie avec terrasse extérieure et des zones pouvant accueillir des corners éphémères et des expositions variées pour booster l’offre culturelle du centre-ville,
  • 1er étage : deux salles de cinémas de 94 places avec écran de 10 mètres de long et une salle de 97 places avec écran de 11 mètres de long,
  • 2e étage identique au 1er,
  • 3e étage : grande salle de cinéma de 281 places avec écran de 15 mètres de long ainsi qu’un lounge bar,
  • 4e étage : restaurant avec une terrasse avec vue panoramique sur le quartier.
Le visuel du projet en HD © Artplexe Canebière / Wimotte & Associés Architectes
En zoomant sur l’image, on voit le rooftop ouvert sur la ville © Artplexe Canebière / Wimotte & Associés Architectes

S’il est trop tôt pour faire le choix des restaurants qui prendront place, Philippe Dejust, président de Artplexe Canebière, a toutefois quelques idées. « On veut une grosse brasserie au rez-de-chaussée qui fonctionne toute la journée, pas trop chère et avec des produits de qualité. Et en haut, un restaurant un peu plus haut de gamme », a-t-il précisé.

Le projet vu de jour © Artplexe Canebière / Wimotte & Associés Architectes
Le projet vu de nuit © Artplexe Canebière / Wimotte & Associés Architectes

Quant à la programmation du cinéma, les salles obtiendront à termes le label « Art et Essai ». Si l’art et essai aura la part belle et viendra en complément de l’offre actuelle à Marseille, notamment par le cinéma Les Variétés situé non loin, d’autres types de film seront aussi projetés. Des films commerciaux en VO seront ainsi programmés pour répondre à la demande des Marseillais ainsi qu’une programmation populaire pour que le complexe reste un cinéma de proximité.

Pour rappel, Marseille compte 9 cinémas, pour 69 écrans et 8167 fauteuils. Cette offre se présente sous une forme déséquilibrée sur l’ensemble du territoire avec une situation défavorable au centre-ville. La Canebière a pourtant déjà son cinéma Les Variétés, mais souffre depuis plusieurs années de la fermeture de l’UGC Capitole et ses 10 salles.

Livraison prévue pour fin 2019

Les travaux du futur complexe sont prévus pour débuter le 2 avril 2018. Ils devraient durer 18 mois pour une livraison fixée au 4e semestre 2019. Le budget global n’est pas encore fixé mais devrait être compris entre 10 et 11 millions d’euros.

La société Artplexe Canebière, exploitante du complexe, dispose d’un bail emphytéotique de 58 ans signé avec la Ville de Marseille. Elle devra, tout au long de cette période, s’acquitter d’un loyer fixe annuel de 15 000€ hors taxe complété par un pourcentage variable en fonction de ses résultats.

Le projet vu de l’église des Réformés © Artplexe Canebière / Wimotte & Associés Architectes
Le projet vu de la Canebière © Artplexe Canebière / Wimotte & Associés Architectes

Quant au prix de la place de cinéma, ce dernier n’est pas encore fixé mais Philippe Dejust assure que la politique tarifaire sera adaptée à la population du centre-ville. Il espère aussi mettre en place un système de tarification spécial pour les personnes venant au cinéma en voiture et devant se garer au parking souterrain actuel, comme par exemple une ou deux heures de stationnement gratuit. Un point qui reste à approfondir.

De son côté, Sabine Bernasconi, la maire des 1er et 7e arrondissements de Marseille, a souligné que « l’ensemble de l’environnement du cinéma fait partie d’une requalification entière, y compris le parking souterrain ».

L’histoire du projet de cinéma en lieu et place de la mairie de secteur

Le projet de cinéma a été voté par les élus municipaux en 2015, mais il n’en était pas à son premier coup d’essai. En effet, avant ce cinéma nommé communément « Artplexe », un autre projet avait été choisi puis finalement abandonné. C’était en 2010, du temps où Patrick Mennucci était à la tête de la mairie des 1er et 7e arrondissements, lors de la séance du conseil municipal du 6 décembre, la société MK2 (célèbre enseigne parisienne) avait été désignée pour la réalisation d’un projet de complexe cinématographique à la place de la mairie. Mais, à cette époque, le projet n’avait pas pu aboutir à cause de la taille du projet. Selon les protagonistes à l’époque, le volume du bâtiment envisagé compromettait le paysage patrimonial de la Canebière. 

cinema-mk2-canebiere
Le projet de MK2 abandonné © DR

La société MK2 n’avait ainsi pas souhaité poursuivre le programme avec un nombre de salles inférieur à 16, jugeant que la rentabilité de l’établissement n’était plus viable au plan commercial.

Le déménagement de la mairie de secteur dans la Maison de la Région

Pour que le cinéma puisse être construit, il faut d’abord déménager la mairie de secteur et ses services, du square Léon Blum vers la Maison de la Région. Et cela se fera à la fin du mois de janvier 2018, comme l’a confirmé Sabine Bernasconi.

mairie-1-7-cinema
La mairie actuelle et le square Léon Blum © Julia Z.

En face, la ville de Marseille cherche un nouvel occupant à l’ex Espace Culture, découvrez toutes les infos dans notre reportage ⤵

Pourquoi installer la mairie du 1er et 7e arr. dans la Maison de la Région ?

Sabine Bernasconi nous l’expliquait déjà l’année dernière « Les locaux actuels sont trop petits pour nos services. La Maison de la Région s’avère elle beaucoup plus adaptée.« 

Les délibérations entre la Ville de Marseille et la Région Provence Alpes Côte d’Azur, propriétaire du bâtiment, avaient été votées en juin 2016.  La ville avait alors acheté les locaux à la région pour 5,2 millions d’euros. Quelques travaux d’aménagement sont en cours, mais à la marge, car les locaux sont en bon état.

La date du déménagement désormais connue, on devrait bientôt découvrir une mairie « nouvelle génération » qui en plus d’assurer ses fonctions classiques, deviendra « une mairie Arty pour recevoir des artistes et des expositions et même organiser des projections puisqu’il y a déjà actuellement une salle de projections« . Sabine Bernasconi souhaite en faire « un acteur culturel majeur de la Canebière » en plus d’être une mairie.

maison-region-paca-canebiere
La Maison de la Région – JZ

Commentaires Facebook

6 COMMENTAIRES

  1. Et bien pour une ville comme Marseille qui manque trop cruellement d’établissements culturel cela reste une bonne nouvelle. Reste à voir la programmation. Parce que quel que soit le projet il faut donner aux gens envie d’y aller, de s’y poser, d’y découvrir et d’apprendre… Et pas seulement visiter…
    Dommage pour le projet MK2, car un cinema aurait sans aucun doute attiré beaucoup de monde avec la programmation variée du groupe.  »
    1ere Ville de France, Paris près de 500 écrans.
    2nde ville de France, Marseille près de 60 écrans…..
    Why ????

  2. Un an déjà que ce projet « avance à grands pas », pourtant rien n’a bougé et plus un mot depuis. La mairie va-t-elle enfin déménager, les travaux commencer ?

  3. L’architecture est vraiment médiocre, je préférais le 1er projet ! C’est sure que Marseille ne sera jamais capital du design avec ce qu’il nous propose constamment hormis le musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée.

LAISSER UNE RÉPONSE